Macron en tête suivi par Le Pen, Mélenchon talonne Fillon

21 Avril, 2017, 20:10 | Auteur: Remi Laffitte
  • Sur les Champs-Elysées un attentat soulève un vent de panique

François Fillon a déjà réussi le coup de l'année en s'adjugeant avec une avance finalement monstre la primaire de la droite.

"Politiquement, je préférerais. [Emmanuel Macron], c'est le plus caricatural, il crée avec moi le clivage le plus net". Dans une interview consacrée au Figaro, il expose sa théorie selon laquelle voter Marine Le Pen revient à voter pour Emmanuel Macron.

Ses propos partagés "en privé" ont été relevés par Pauline de Saint-Rémy, journaliste sur les ondes de RTL pour l'émission "Les confidentiels RTL".

L'homme fort de La France insoumise l'emporterait face à François Fillon avec 56% des voix, contre 44%.

Emmanuel Macron et Marine Le Pen restent au coude à coude et sont respectivement crédités de 24 % et 23 % des intentions de vote. Marine Le Pen garde encore le mystère sur ses dernières heures de campagne.

Alors que faire? A quelques encablures du vote final, notre responsabilité est d'appeler tous les Français inscrits sur les listes électorales à aller voter et à s'interroger sur les intérêts de la France, sur sa place dans le monde, sur l'avenir de notre économie.

Un dernier sondage sur 2 500 personnes de l'institut Odoxa et publié par Le Point analyse les intentions de vote pour le premier tour dimanche. Si le leader d'En marche! parvient à se hisser au second tour, il sera, quel que soit son adversaire, le candidat de l'Europe, ce qui risque d'être un lourd fardeau à porter. Elle fut seulement contredite après des périodes de cohabitation entre un président d'un camp et un premier ministre de l'autre. Surtout, elle peut compter sur un socle toujours plus solide. Dans ses derniers meetings, il n'a eu de cesse de marteler que la présidentielle se jouerait dans les derniers jours de campagne, même si son image de sérieux et de probité a été brouillée et sa légitimité contestée jusque dans son propre camp. Il devance la chef du FN Marine Le Pen, 21,5%, et le républicain François Fillon, 20%.

Dans la dernière enquête Cevipof (le Centre d'études de la vie politique française à Sciences Po), celle qui est réalisée sur l'échantillon le plus important de tous les sondages d'intention de vote (plus de 10 000 quand les autres enquêtes interrogent 1000 personnes), la marge d'erreur est de 1% en plus ou en moins (au lieu de 3% pour les autres enquêtes). Tout se joue donc dans un mouchoir de poche! Et encore plus au second, s'il est opposé à Marine Le Pen, et même à François Fillon, qu'une grande partie des électeurs de gauche détestent, par son positionnement réactionnaire sur les questions sociétales et en raison des affaires.

Vendredi sera la dernière journée de campagne. Les intentions de vote pour le quatuor de tête rentrent sont toujours dans un mouchoir de poche. Le candidat du Parti socialiste paie à la fois le quinquennat de Hollande et les divisions du PS à son égard. Mme Le Pen a musclé son discours sur les thématiques traditionnelles de son parti, l'immigration et la sécurité. "Benoît Hamon n'est, hélas, pas en situation aujourd'hui d'être au second tour". Mais dans ce cas, les sondages ne donnent pas favorite la candidate du FN qui perdrait d'ailleurs face à tous les candidats du quatuor.

Recommande: