Macron et Le Pen toujours en tête des intentions de vote

21 Avril, 2017, 19:13 | Auteur: Gregory Millet
  • Pour Benoît Hamon, Emmanuel Macron est

Le 20 avril sur Europe 1, Marine Le Pen a affirmé qu'elle serait "en tête" au soir du premier tour, assurant sentir "une incroyable mobilisation" de ses électeurs. "Et je veux avoir une pensée pour la famille de la victime", a-t-il dit.

Décidé à troubler la bataille pour le second tour, Jean-Luc Mélenchon qui s'est hissé au coude-à-coude avec lui dans les derniers sondages, lui a promis 'une veste électorale cousue main', en référence à une affaire de costumes de luxe offerts par un avocat à la réputation sulfureuse.

Les analystes de Morgan Stanley évaluent, eux, à 5% la probabilité d'une victoire de Jean-Luc Mélenchon, contre environ 15% pour Marine Le Pen.

Les candidats se succèderont toutes les quinze minutes. Ce sera leur dernière grande tribune médiatique avant la clôture officielle, vendredi à minuit, d'une campagne qui a connu de multiples rebondissements et gonflé les audiences.

Donnée qualifiée au second tour du scrutin par toutes les enquêtes d'opinion depuis des mois, Marine Le Pen, candidate anti-immigration et anti-euro, connaît ces derniers jours un tassement dans les sondages, comme l'autre favori, le centriste pro-européen Emmanuel Macron - tous deux autour de 23% des intentions de vote. Mais, pas de débat possible dans ce format inédit, objet de nombreuses tractations entre la chaîne publique et les équipes de campagne. Selon un nouveau sondage Cevipof publié ce mardi 19 avril, ce serait plus d'un quart des électeurs qui n'auraient toujours pas décidé à qui attribuer leur bulletin de vote. Dans la foulée, l'ancien Premier ministre de droite Dominique de Villepin a annoncé son soutien à l'ancien ministre de l'Economie, qui a également reçu dans l'après-midi le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger.

C'est, depuis des semaines, l'une des caractéristiques de cette campagne: bon nombre de Français ne sont pas sûrs d'aller voter et, parmi ceux qui le sont, un pourcentage important n'est pas encore sûr de son choix.

En majorité, les Français déclarent privilégier un candidat qui est plus proche de leurs idées, même s'il a peu de chances d'être au second tour face à un candidat qui ne correspond pas totalement à leurs idées mais qui a le plus de chances d'être présent au second tour (74% contre 26%).

Marine Le Pen proposait jusqu'à maintenant de ramener le solde migratoire annuel à 10.000.

François Fillon, quant à lui, est déterminé à faire mentir ceux qui l'avaient enterré après les révélations fin janvier sur des emplois fictifs présumés attribués à sa famille et rémunérés sur les deniers publics, qui lui valent une inculpation. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Recommande: