Procédure disciplinaire ouverte contre l'OL — Besiktas

21 Avril, 2017, 18:02 | Auteur: Gabriel Abbadie
  • Le Parc Olympique lyonnais est envahi

Comme rapporté par L'Equipe, tout a démarré à l'extérieur du stade, avec de nombreux heurts entre supporters rhodaniens et turcs.

Vers 19 heures, un long cortège de supporteurs lyonnais, certains cagoulés et lançant des fumigènes, a afflué vers la rampe d'accès du virage nord. "Et surtout, comment a-t-on pu placer les supporters lyonnais sous les supporters du Besiktas dans le stade?"

Auparavant, quelques Turcs venus d'Allemagne s'étaient rendus dans l'OL Store du stade pour acheter des billets, ce qui leur a été refusé car le match se jouait à guichets fermés. Ils ont brisé deux portes vitrées du magasin et mis la boutique sens dessus dessous.

Que s'est-il passé dans le stade?

"Je pense que c'était à deux doigts, a confié le président de l'OL à RMC. Ce retard (le match a été décalé de 45 minutes, ndlr) est peut-être une première dans les annales de l'UEFA". La police a évacué la pelouse vers 21h10, permettant 30 minutes plus tard l'entrée des joueurs, puis le début du match vers 21h50. L'électricité est ensuite retombée durant la rencontre.

Douze supporters ont été interpellés et sept personnes légèrement blessées à l'issue de ces incidents.

Parmi les blessés, deux stadiers ont été gravement touchés. "Ils ont forcé le contrôle et au vu du profil de ces supporters, nous n'avons pas réussi à les contenir", a-t-elle admis.

Cette rencontre avait été classée au niveau de risque le plus élevé (niveau 4) par les autorités, les "fans " de Besiktas faisant partie des plus bouillants d'Europe. "Les sanctions seront prises contre les Turcs pour ces jets de pétards".

La loi française ne permet pas le refus de vente. "Pour le moment, nous ne sommes pas très rassurés sur la manière dont les choses peuvent se passer". Il y a une colonie turque très importante en France avec des centaines de milliers de représentants. De son côté, le club français accuse les supporters turcs d'être à l'origine des violences.

Recommande: