Quatre candidats sont au coude à coude

21 Avril, 2017, 18:19 | Auteur: Stephane Girardot
  • Depuis le Brexit la livre a chuté d’environ 14% contre le dollar tandis que le Footsie 100 a progressé de 13

A la fin, les candidats à la présidentielle se retrouveront toutefois tous ensemble, vers 22H45 (20H45 GMT), pour une conclusion de 2 minutes 30 chacun, toujours en direct. Mais là non plus, pas de débat possible dans ce format inédit, objet de nombreuses tractations entre France 2 et les équipes des candidats.

Sa bête noire, Jean-Luc Mélenchon, qui a réussi à le rattraper dans les intentions de vote grâce à une campagne atypique sur les réseaux sociaux et sur le terrain, s'exprimera lui en premier.

Selon cette enquête, au second tour, Emmanuel Macron battrait Marine Le Pen avec 64 % contre 36 % des voix, et François Fillon l'emporterait également avec 60 % contre 40 %.

Sur la chaîne publique France 2, les candidats aborderont les thèmes du pouvoir d'achat, du chômage, de la politique internationale et de l'Europe. Plus le premier tour approche, plus le suspense s'accroît, indique pour sa part "Le Figaro", ajoutant qu'à J-5, quatre candidats sont donc encore susceptibles de se qualifier pour le second tour, sans que les critères qui détermineront le choix des électeurs apparaissent clairement. Jean-Luc Mélenchon a partagé une "pensée émue" pour la famille du policier tué et appelé à "ne pas céder à la panique".

Quant à Marine Le Pen, elle a dit vouloir mettre en place "un plan d'attaque" contre "ce terrorisme islamiste".

Si, en vertu du code électoral, les premières estimations ne seront publiées qu'à partir de 20 h, il est évident que des informations émanant de la presse étrangère ou circulant sur les réseaux sociaux - le fameux hastag #RadioLondres faisant florès à chaque élection sur Twitter consistant à désigner les candidats par d'autres appellations en rapport avec leur couleur politique ou leur trait de caractère - filtreront bien avant l'échéance de dimanche 20H. Il est distancé, de très loin, par les quatre grands favoris, dont deux se détachent, Emmanuel Macron (24 % des intentions de vote) et Marine Le Pen (23 %), devant François Fillon et Jean-Luc Mélenchon, qui baissent tous les deux d'un point, à 19 %, mais demeurent au coude à coude comme dans notre étude BVA-Salersforce Paris-Normandie parue samedi dernier.

François Fillon, lui, est déterminé à démentir ceux qui l'avaient enterré après les révélations fin janvier sur des emplois fictifs présumés visant en particulier sa femme Penelope.

M. Macron et Mme Le Pen sont à l'heure actuelle donnés en tête des intentions de vote, suivis de près par M. Fillon et M. Mélenchon, et le sprint final sera d'autant plus serré que les pronostics des sondeurs pour le premier tour se situent dans la marge d'erreur. François Fillon et Marine Le Pen gardent encore le mystère sur leurs dernières heures de campagne avant le premier tour.

Concernant les autres meeting du jour: Emmanuel Macron est à Nantes aux côtés de Jean-Yves Le Drian et Daniel Cohn-Bendit.

Après qu'un projet d'attentat "imminent" a été déjoué lundi, Emmanuel Macron s'est présenté comme le seul à même d'"assurer la sécurité" des Français.

Il participera notamment à 19H00 à Paris à l'un des nombreux "apéros insoumis" organisés dans toute la France, accompagné notamment du leader de Podemos, l'Espagnol Pablo Iglesias. Quant à Philippe Poutou, il maintient son dernier meeting à Annecy. "Pour le candidat d'EN Marche, c'était son plus grand meeting de campagne à Bercy". Et le mécanisme des primaires a fait émerger, à droite comme à gauche, les candidats les plus radicaux de leurs camps.

Recommande: