EN DIRECT - Le gouvernement d'Édouard Philippe dévoilé

18 Mai, 2017, 19:47 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Emmanuel Macron face au défi de la recomposition

Le " suspense " aura donc pris fin.

Vérifications fiscales et déontologiques * Des discussions avec Nicolas Hulot pour l'Ecologie * La droite courtisée (Actualisé avec arrivée de Philippe à l'Elysée) PARIS, 17 mai (Reuters) - Le Premier ministre, Edouard Philippe, est arrivé peu avant 13h00 (11h00 GMT) mercredi à l'Elysée pour tenter d'établir la composition du gouvernement avec Emmanuel Macron. Si le mystère règne encore sur l'identité des futurs membres de l'exécutif, le Premier ministre a néanmoins précisé lundi au 20h de TF1 qu'il souhaitait s'entourer de "gens issus de la droite comme [lui], des gens issus de la gauche, comme [Emmanuel Macron] peut l'être, des gens qui viennent de la société civile pour essayer de faire avancer le pays". Annonce du secrétaire général Alexis Kohler, ordre protocolaire de la liste, nombre de ministres. voici à quoi vous attendre. Deuxième dans l'ordre protocolaire et ministre d'Etat, il aura l'Energie dans son escarcelle et entre pour la première fois dans un gouvernement après avoir été candidat malheureux à la primaire des Verts pour la présidentielle de 2012. A 69 ans, il fera enfin partie d'un gouvernement national.

François Bayrou, chef de file du MoDem, dont l'appui a été précieux pour l'élection de M. Macron, est également sur les rangs.

Appliquant strictement la règle du non-cumul des mandats, Jean-Yves Le Drian, qui avait été autorisé sous le quinquennat de François Hollande à cumuler des foncions de ministre de la Défense et celles de président de la région Bretagne devra cette fois-ci quitter la tête de la région.

À droite, dans la foulée de la nomination d'Édouard Philippe à Matignon, Bruno Le Maire est nommé ministre de l'Économie.

Pour incarner la société civile, le chef de l'État veut convaincre l'écologiste Nicolas Hulot d'accepter un "ministère de la transition écologique".

Laura Flessel nommée ministre des Sports.

Lire dans l'après-midi la composition du gouvernement. La règle est donc respectée avec ce mélange de visages bien connus de la politique et de nouveaux venus.

Ces derniers mois, plusieurs personnalités politique de droite et de gauche, le plus souvent énarques, ont démissionné de la fonction publique, estimant que le cumul assez courant était malsain et que leur geste montrait leur volonté de changer profondément les mœurs de la classe politique française. Les noms de Marielle de Sarnez, bras droit de François Bayrou, de l'ex-ministre chiraquienne Anne-Marie Idrac, ou de la députée européenne MoDem Sylvie Goulard circulent aussi. "Les historiques d'En marche! auront la part belle, je suppose", a commenté sur Public Sénat et Sud Radio le président du groupe socialiste au Sénat, Didier Guillaume.

Recommande: