Les ministres candidats aux législatives devront démissionner en cas de défaite

18 Mai, 2017, 17:22 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Edouard Philippe

La parité est par ailleurs parfaitement respectée, avec onze femmes et onze hommes et autant de ministres de plein exercice de l'un comme de l'autre sexe.

Lorsqu'il a été élu à la tête de la région, en décembre 2015, Jean-Yves Le Drian avait été autorisé par François Hollande à cumuler cette fonction avec celle de ministre de la Défense. Trois ministres sont ainsi visés par cette consigne.

Les deux ministres Les Républicains Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, tous deux en charge de Bercy avec l'Economie, l'Action et les Comptes publics, ont aussi fait voiture commune.

Le choix porté par le nouveau Premier ministre, Edouard Philippe, sur M. Le Drian, ex-ministre de la Défense, pour diriger la diplomatie française sous le magistère de Emmanuel Macron, est un "signe annonciateur " de "grandes avancées " dans les relations diplomatiques, sécuritaires, économiques, etc., entre la France et le Sénégal, s'est réjoui M. Ndiaye. Le nouveau président avait annoncé une équipe gouvernement présentant une probité irréprochable, paritaire, ouverte à la société civile et surtout "de droite et de gauche", une rupture dans la vie politique. Lorsque François Hollande renonce à se représenter et après que Manuel Valls a été recalé à la primaire, il tourne le dos aux socialistes pour rejoindre le leadeur d'En Marche!, peu expérimenté à l'international. Le contrôle a été conduit sous la houlette de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) créée après l'affaire Cahuzac, sous le quinquennat de François Hollande. Egalement reporté d'un jour, le Conseil des ministres se tiendra jeudi à 11H00. "Une gifle" pour les candidats LR, selon le député Eric Ciotti.

Recommande: