ZeniMax dépose une plainte contre Samsung pour son Gear VR

18 Mai, 2017, 20:01 | Auteur: Ludovic Moineau
  • VR : Zenimax s'attaque désormais à Samsung

Le casque de réalité virtuelle Oculus VR a été conçu grâce à des technologies qu'elle avait imaginées et développées, argue la firme basée à Rockville dans le Maryland, assurant que des milliers de documents ont été transmis à Oculus par l'un de ses anciens employés, John Carmack.

Forte de cette première victoire, la société ZeniMax ne s'arrête pas en si bon chemin et attaque désormais Samsung et son casque de réalité virtuelle pour smartphones Gear VR.

L'entreprise ZeniMax ne semble pas prête à s'arrêter dans sa lutte contre son ancien salarié John Carmack. Le directeur technologique n'est d'ailleurs pas en reste et a également porté plainte contre ZeniMax en mars, jugeant que son ancien employeur lui doit encore 22,5 millions de dollars dans le cadre du rachat de id Software en 2009.

Selon les accusations de ZeniMax, John Carmack et Matt Hooper, qui ont rejoint Oculus VR en 2013, ont discrètement formulé leur plan d'attaque concernant l'introduction de la réalité virtuelle sur le marché mobile en l'espace d'une nuit dans les locaux d'id Software, en juillet 2013. Samsung a travaillé avec Oculus sur le Gear VR, et la plainte déposée prétend que Samsung a profité de la technologie d'Oculus, alors que ZeniMax devrait être cité (sur le " Powered by Oculus ").

ZeniMax soutient que Samsung aurait dû connaître le procès de la société contre Oculus, mais la poursuite déclare que Samsung " a continué à développer le Gear VR avec une connaissance approfondie des allégations de ZeniMax et sans obtenir le droit ou la permission de ZeniMax d'utiliser l'un de ses droits d'auteur ou d'autres informations confidentielles ". Les chefs d'accusation recoupent donc ceux du procès fait à Facebook, allant de la concurrence déloyale à la violation de technologies brevetées, en passant par la trahison du secret commercial.

Recommande: