"Ce que nous tentons n'a jamais été fait" — Édouard Philippe

19 Mai, 2017, 15:57 | Auteur: Gregory Millet
  • Le patrimoine d'Edouard Philippe a-t-il retardé sa nomination à Matignon?

"Le gouvernement est le reflet de l'effort de recomposition politique que nous souhaitons porter pour le pays", a encore assuré le Premier ministre, qui reconnaît à demi mot qu'il n'avait pas été simple d' "associer des personnalités dont l'engagement partisan a pu être à droite, à gauche ou au centre".

Une quinzaine de sociétés des journalistes de médias nationaux, dont celle de "Libé", et des directeurs de rédactions ont publié une lettre ouverte à Emmanuel Macron pour lui faire part de leurs "inquiétudes" concernant l'organisation de la communication présidentielle. Ce qui reste "un exploit autant qu'un paradoxe car l'écologie a été la grande oubliée de la campagne présidentielle".

Le chef du gouvernement a expliqué qu'il s'impliquerait "bien sûr" dans la décisive bataille des élections législatives pour "donner au président de la République la majorité dont il a besoin".

- Gérald Darmanin est ministre de l'action et des comptes publics.

Et le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a annoncé qu'il irait "dès lundi matin" à Berlin pour évoquer l'avenir de la construction européenne avec son collègue allemand des Finances Wolfgang Schäuble.

Autre soutien de longue date du nouveau président: François Bayrou.

"C'est assez malin de la part d'Emmanuel Macron de mettre les deux prises d'otage de droite à Bercy pour incarner l'augmentation des impôts et de la CSG", a raillé François Baroin, chef de file de LR pour les législatives. Il devient ministre de la Justice. Il est donc évident, qu'il tente de composer un gouvernement hétéroclite pour conserver son image de président transpartisan.

- Annick Girardin est nommée ministre des Outre-mer. L'élue RPG avait déjà été ministre de la Fonction Publique sous François Hollande. Le ministre d'Etat a en quelque sorte le rang de "vice-Premier ministre". Il s'agit là encore une fois de montrer qu'Emmanuel Macron est capable de rassembler autour de lui tout l'échiquier politique.

- Richard Ferrand est ministre de la cohésion des territoires.

Christophe Castaner: en charge des relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement. Il est également le premier cadre de LR qui s'est publiquement déclaré prêt à travailler pour une majorité présidentielle après la victoire d'Emmanuel Macron. Et d'ajouter que les ministres candidats aux législatives et battus les 11 et 18 juin prochains devront quitter le gouvernement."C'est la tradition républicaine", a-t-il ajouté. Cependant, très peu d'entre elles prennent la tête de ministères importants. La première femme, Sylvie Goulard, ministre des Armées, n'apparaît qu'en quatrième position de cette équipe qui se veut équilibrée.

De gauche à droite, sur le perron de l'Elysée: Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innonvation, Jean-Michel Blanquer, à l'Education nationale, l'ancienne escrimeuse Laura Flessel, nommée ministre des Sports, et Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat au Numérique.

Recommande: