Collomb, Hulot, Bayrou, trois ministres d'Etat — Gouvernement

19 Mai, 2017, 06:49 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Le député de l’Eure Bruno Le Maire a été nommé ministre de l’Économie mercredi 17 mai 2017

Jeudi 18 mai, à 11h, les membres du gouvernement tout juste formé par Edouard Philippe et Emmanuel Macron, se sont réunis pour la première fois.

Le chef de l'État devait présider dans l'après-midi un Conseil de défense. Quelle femme politique est chargée de l'égalité des femmes et des hommes?

Les adversaires d'Emmanuel Macron et de son nouveau gouvernement n'ont pas manqué de les tacler ce jeudi 18 mai.

Visiblement soucieux d'éviter les couacs qui avaient plombé les premières années de l'ère Hollande, le nouveau chef de l'Etat a mis les points sur les i devant une équipe de 22 ministres et secrétaires d'Etat dont la moitié proviennent de la société civile. "Par définition quand on accepte l'offre du président de la République (.) on rentre dans une logique nouvelle et on essaie de donner au président la République, et au gouvernement que je dirige, une majorité pour faire avancer le pays", a répondu M. Philippe.

"J'en suis le garant et, là-dessus, je serai intraitable", a souligné le président, "le long terme est à l'Elysée, les arbitrages quotidiens ou de moyen terme sont faits à Matignon". "Ils font le choix personnel de faire campagne avec le Premier Ministre en faveur des candidats d'En Marche contre nos candidats LR-UDI".

Sibeth Ndiaye, qui ne fait pas partie du gouvernement mais est la conseillère en communication du Président, a aussi été aperçue à l'Elysée. Le Président a souligné que chacun avait "des parcours différents, des opinions différentes, des analyses qui peuvent être différentes mais, en même temps, quand une chose est tranchée dans le cadre de la collégialité, elle doit devenir la règle et elle appelle la solidarité collective".

Avec Bruno Le Maire et Gérald Darmanin (ministre de l'Action et des Comptes publics), Emmanuel Macron confie aussi l'économie et les finances à la droite, toujours plus fractionnée, tandis que les socialistes entrés dans ce nouveau gouvernement affaiblissent encore un peu plus le PS.

Le gouvernement d'Édouard Philippe était plus qu'attendu. "Les ministres sont des militants de la majorité présidentielle, ils ne sont plus les militants de tel ou tel parti politique", a-t-il insisté. Les ministres candidats devront, du reste, démissionner de leur poste s'ils ne sont pas élus. L'ancien animateur de télévision et figure de l'écologie Nicolas Hulot, 62 ans, qui avait jusqu'à présent refusé d'intégrer un gouvernement - de droite comme de gauche -, a franchi le pas et devient ministre de la "Transition écologique et solidaire". Christophe Castaner s'est vu accusé de vouloir "verrouiller la communication'", ce qu'il a nié, et a dû faire face à une rafale de questions critiques.

Les deux têtes de l'exécutif présenteront prochainement une "circulaire sur la place des cabinets" ministériels.

Le président Macron ne veut pas "verrouiller sa com'" mais exige des ministres "confidentialité" et "discipline", a assuré Christophe Castaner, invoquant des "raisons pratiques", en l'espèce l'organisation de la traditionnelle photo de famille du gouvernement dans le vestibule du palais présidentiel et non dans les jardins en raison d'une météo capricieuse.

Recommande: