Emmanuel Macron entame son mandat sous le signe de la solennité — France

19 Mai, 2017, 01:21 | Auteur: Gregory Millet
  • Emmanuel Macron à Paris le 13 mai 2017

Emmanuel Macron raccompagne François hollande qui quitte l'Elysée. Il prend le temps de saluer les uns et les autres et de savourer cet instant historique.

Au nombre des invités aussi, une petite dizaine de "marcheurs" de la première heure, Richard Ferrand, Christophe Castaner, Renaud Dutreil, Gérard Collomb, Sylvie Goulard ou François Patriat mais aussi de nombreuses personnalités parmi lesquelles Nathalie Kosciusko-Morizet, Pierre Gattaz ou Elisabeth Guigou. " Président de la République francaise, chef de l'Etat, chef des armées, président d'une République laïque démocratique et sociale chargée de la représenter, de la faire progresser, d'en incarner les valeurs et la langue et de la rassembler ", a-t-il insisté.

Le premier JT de 13h de ce nouveau quinquennat a cependant profité à TF1 (4,8 millions de téléspectateurs), battant le journal de France 2 (3,8 millions) qui a démarré avec plus d'une demi-heure de retard.

Lorsque François Hollande s'est rendu à Tulle le 7 mai pour voter au second tour de la présidentielle, des amis lui cherchaient une maison dans sa ville d'adoption.

Il a ensuite mentionné "François Mitterrand qui accompagna la réconciliation du rêve français et du rêve européen"; Jacques Chirac "nous donnant le rang d'une nation sachant dire non aux prétentions des va-t-en guerre"; Nicolas Sarkozy "ne comptant pas son énergie pour résoudre la crise financière qui avait si violemment frappé le monde". Une attitude vivement critiquée par la droite et qu'il a dit regretter par la suite.

Emmanuel Macron a plutôt bien réussi ses premiers pas de président sur la forme.

François Hollande et Emmanuel Macron ont passé plus d'une heure en tête à tête dans le bureau présidentiel. Cinq ans après avoir quitté l'Elysée, la plupart des avantages s'arrêteront, notamment son accès illimité et gratuit aux services de la SNCF.

Le président du Conseil constitutionnel proclame officiellement Emmanuel Macron en tant que président de la République vers 11h15. Puis à l'issue de l'entretien avec son successeur, le désormais ancien président de la République est apparu sur le perron de l'Elysée. Une allocution presque philosophique assez inédite.

Emmanuel Macron a promis dès son investiture dimanche de redonner "confiance" aux Français et de "refonder" l'Union européenne.

A peine franchies les grilles du palais présidentiel, l'ex-président a traversé la Seine pour se rendre du siège du PS. Une réponse régalienne à ses détracteurs qui l'accusent de ne pas avoir une stature de chef d'État.

Lors de cette cérémonie solennelle, sous les ors de la Salle des fêtes du palais de l'Elysée, Emmanuel Macron a souligné aussi le "rôle immense" de la France, qui doit "corriger les excès du cours du monde et veiller à la liberté". Dès lundi, Emmanuel Macron nommera son Premier ministre - un poste pour lequel circule le nom d'Edouard Philippe, député-maire LR du Havre - avant de partir pour Berlin.

Sous une pluie fine, Emmanuel Macron se tient devant la tombe du Soldat inconnu. Cela corrobore tout l'imaginaire gaullien, un hommage visuel.

Puis Emmanuel Macron est sorti par la Grille du Coq, pour remonter seul les Champs-Elysées à bord d'un command car jusqu'à la place de l'Etoile, escorté des motards et des cavaliers de la Garde républicaine, finissant le trajet à pied.

Recommande: