Gérald Darmanin rattrapé par ses anciens tweets contre le mariage homosexuel

19 Mai, 2017, 15:00 | Auteur: Remi Laffitte
  • Gérald Darmanin était jusqu'à présent maire de Tourcoing

Le sarkozyste Gérald Darmanin, nommé mercredi ministre de l'Action et des Comptes publics, pilotera les comptes publics (budget) et sociaux (comptes de la Sécu) ainsi que la fonction publique et la réforme de l'Etat, a déclaré à l'AFP son entourage.

Le maire de Tourcoing avait salué la décision du Président de la République de dépasser les clivages politiques après la nomination d'Edouard Philippe à Matignon et il était à l'origine de l'appel à répondre à la main tendu du Président de la République, signé par vingt-deux élus de droite.

Après la primaire, Gérald Darmanin regrettait dans une tribune que "la droite française n'intéresse plus les classes populaires", qui ne sont pas venues voter et déplorait une droite "recroquevillée". Réaffirmant son opposition au texte, le 2 juin 2013, il tweete qu'il ne célébrera pas, en tant que maire de Tourcoing "personnellement de mariages entre deux hommes et deux femmes".

L'ex-porte-parole de Nicolas Sarkozy, très proche de Xavier Bertrand, le président des Hauts de France, devient responsable des "Comptes publics".

Né le 11 octobre 1982 à Valenciennes, dans le Nord, Gérald Darmanin est diplômé de l'Institut de sciences politiques de Lille. C'est aussi un représentant de cette droite "sociale", "populaire", - il se revendique gaulliste social- qui n'a eu de cesse de dire que LR se coupait des catégories populaires.

Attaché au "Sarkozy de 2007", il regrette que celui-ci se soit "un peu fait embarquer pendant son quinquennat" vers la droite et avait en 2013 demandé un "inventaire" du mandat de M. Sarkozy.

Gérald Darmanin décide de rejoindre le RPR quand il a 16 ans après avoir assisté à un meeting de Philippe Seguin. Des propos qui interpellent alors que 4 ans plus tard, le nouveau président Emmanuel Macron a posté sur Twitter un message lors de la journée mondiale contre l'homophobie où il vante une France "ouverte et tolérante". Il devient son directeur de campagne pour les élections législatives de 2007 et les municipales de 2008.

Recommande: