Législatives. Manuel Valls veut être "candidat de la majorité présidentielle"

19 Mai, 2017, 18:01 | Auteur: Edgar Lajoie
  • STEPHANE DE SAKUTIN

"Manuel Valls a annoncé ce mardi qu'il se présenterait sous l'étiquette " La République en marche ", et non au nom du Parti socialiste aux législatives".

M. Macron espère remporter une majorité absolue lors du vote de juin, ce qui lui permettrait de choisir un premier ministre issu des rangs de sa formation. Les vieux partis veulent exclure. "Ca n'a aucun sens", a-t-il affirmé, mentionnant également les menaces d'expulsion du côté du parti Les Républicains. "Donc, et j'invite tous les progressistes à le faire, je serai candidat de la majorité présidentielle, et souhaite m'inscrire dans son mouvement qu'est la République en Marche ", déclare l'ancien Premier ministre ce mardi sur RTL.

"Parce que je sais que gouverner la France c'est difficile, je ne suis pas en embuscade. Je veux la réussite d'Emmanuel Macron", a ajouté celui qui est redevenu député à Evry après sa démission du gouvernement en décembre. Cette volonté de "changement d'étiquette" a particulièrement fait réagir les Français, ceux-ci reconvoquant leurs critiques de Manuel Valls autour d'un certain opportunisme politique et d'un manque de loyauté vis-à-vis du Parti socialiste. "Ce parti socialiste est mort, pas ses valeurs", a-t-il justifié, précisant qu'il ne craignait pas une exclusion du Parti socialiste dont il entend rester membre. "Manuel Valls n'a pas été investi par la commission nationale d'investiture ou alors sa candidature m'a échappé".

"Il faut s'inscrire dans la logique "la République en marche ", s'inscrire en préfecture là-dessus et s'engager à siéger dans le groupe de la majorité présidentielle le moment venu", avait par ailleurs déclaré le secrétaire général du mouvement, Richard Ferrand sur RTL lundi 8 mai. "Il y a des procédures ", a-t-il ajouté. Le porte-parole de ce dernier a répliqué sur Europe 1 que Valls "n'avait pas été investi par la commission d'investiture" d'En Marche. "Et donc, dans ce cas très précis, aujourd'hui, la Commission nationale d'investiture que je préside ne peut pas analyser la candidature de M. Valls ".

Les candidats de "La République en marche" doivent être investis pour les législatives avant jeudi 10h GMT dans chacune des 577 circonscriptions.

Recommande: