Les promesses à moitié tenues d'Emmanuel Macron — Gouvernement

19 Mai, 2017, 20:34 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Jour J pour le premier gouvernement du quinquennat Macron
POOL  AFP
 Francois Mori POOL  AFP

Il s'agit d'une belle prise.

Le duo de droite, installé à Bercy, arrive à l'Elysée: Gérald Darmanin (à gauche), ministre de l'Action et des comptes publics, et Bruno Le Maire, ministre de l'Economie.

Pour la plupart des observateurs, le nouveau président, en quête d'une majorité à l'Assemblée nationale, entend ainsi faire savoir qu'il n'y a pas d'incompatibilité entre son programme économique et celui de la droite. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Selon le porte-parole du gouvernement, le nouveau chef de l'Etat a insisté sur "la solidarité nécessaire entre tous les membres du gouvernement" ainsi qu'un "travail collégial" parmi les "règles de bon fonctionnement". Le secrétaire général des Républicains, Bernard Accoyer, s'est contenté d'annoncer que les membres de LR qui ont choisi de rejoindre le gouvernement ne font plus partie des Républicains.

Au quatrième rang, de gauche à droite: Marielle de Sarnez (ministre des Affaires européennes), Frédérique Vidal (ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation), Annick Girardin (ministre des Outre-mer), Elisabeth Borne (ministre chargée des Transports).

Jean-Yves Le Drian, 69 ans, ministre de la Défense a été nommé ministre de l'Europe et des Affaires étrangères.

Avec onze femme et onze hommes, le premier gouvernement d'Emmanuel Macron est paritaire. Il a été pendant trois ans "l'envoyé spécial pour la planète" du président Hollande dans la perspective de la Conférence de Paris sur le climat de 2015.

Mais le député des Alpes-de-Haute-Provence sait pertinemment que le gouvernement comporte des électrons libres, représentés notamment par Nicolas Hulot et François Bayrou. Il a soutenu que ce traité était contraire à plusieurs droits fondamentaux. Emmanuel Macron a promis pendant la campagne des ministres appelés à durer, mais tout le monde n'est pas encore convaincu.

Niveau rejet de CO2, Gérard Collomb, nouveau ministre de l'Intérieur, a été tout aussi économe, en arrivant à pied, à l'entrée du palais. En plus d'en être l'aîné, il devient le numéro 2 du gouvernement. Emmanuel Macron avait affirmé durant la campagne que son Premier ministre, constitutionnellement le chef de la majorité, mènerait la campagne des législatives.

Interrogé par Reuters dans son bureau après l'annonce de la composition de son gouvernement, Edouard Philippe a pour sa part déclaré: " Du courage, j'en ai, et il va me falloir de la chance. Il a aussi dit son attachement à la laïcité, qui est, dit-il, " la liberté pour ceux qui croient de pratiquer librement leur religion sous une condition: qu'ils ne viennent pas faire obstacle aux lois de la République ".

Autour de la table du Conseil, outre Emmanuel Macron et Édouard Philippe, 18 ministres et quatre secrétaires d'État avaient pris place. A noter tout de même que les ministères régaliens restent aux mains d'hommes, excepté le portefeuilles des Armées, attribué à Sylvie Goulard. La moitié proviennent de la société civile, du jamais vu sous la Ve République, dont une médaillée olympique d'escrime Laura Flessel, aux Sports, un populaire animateur de télévision écologiste, Nicolas Hulot, à la Transition écologique ou une éditrice, Françoise Nyssen, à la Culture.

Recommande: