Netflix, agent provocateur du Festival de Cannes ?

19 Mai, 2017, 17:52 | Auteur: Gregory Millet

Aux côtés de l'actrice de 19 ans, fille de Vanessa Paradis et Johnny Depp, le cinéaste iranien primé à Cannes et aux Oscars a souhaité aux festivaliers "12 jours plein d'enthousiasme et de dialogue, 12 jours pour découvrir des films qui vous feront réfléchir à la condition humaine aujourd'hui".

Rappelons que le jury est composé du compositeur Gabriel Yared, des réalisateurs Paolo Sorrentino et Park Chan-Wook, des acteurs américains Will Smith et Jessica Chastain, de l'actrice française Agnès Jaoui, de la réalisatrice Maren Ade, et l'actrice Fan Bingbing.

Elle a rendu un hommage appuyé à Almodovar, "l'homme qui aime les femmes", en embrassant fougueusement dans un sketch l'humoriste français Alex Lutz sur la musique de "Talons aiguilles".

Le plot du film est la vie d'un réalisateur qui perd sa femme, soudainement disparue, et restée introuvable pour plus de deux décennies.

Mercredi 18 mai, de nombreuses célébrités ont fait cap sur la Croisette: Monica Bellucci, Marion Cotillard, Mathieu Amalric, Charlotte Gainsbourg, Pedro Almodovar, etc. La maîtresse de l'édition 2017 a fait son apparition dans une longue combinaison noire et des talon vertigineux.

Après le lancement du marathon cinématographique, quelque 800 invités devaient participer au dîner officiel à l'hôtel Martinez, à l'autre bout de la Croisette. "Nous voulons ce soir vous en remercier", a déclaré le président du Festival Pierre Lescure. Leurs noms sont pour l'instant tenus secrets mais le délégué général, Thierry Frémaux, promet une "belle montée de marches". "Ils vont au cinéma deux fois par semaine et ils regardent aussi des films sur Netflix et on peut passer de l'un à l'autre (.) Netflix est utile pour se connecter au monde".

'Ce serait un énorme paradoxe que la Palme d'or ou un autre prix décerné à un film ne puisse pas être vu en salles', a-t-il commenté. Le géant américain du streaming ne prévoit par exemple pas de sortir dans les salles françaises "Okja" et "The Meyerowiitz Stories".

Cette première a créé la polémique dans le milieu du septième art français, secoué par ce nouvel arrivant en concurrence directe avec les salles de cinéma. Les organisateurs ont dans la foulée modifié leur règlement, imposant à partir de 2018 que tout film en compétition sorte en salles. L'acteur américain Will Smith, qui a énormément monopolisé la parole durant cette conférence de presse, a son avis sur le sujet.

Recommande: