Paris - Gouvernement: Collomb, Hulot, Bayrou, trois ministres d'Etat

19 Mai, 2017, 23:10 | Auteur: Remi Laffitte
  • Edouard Philippe au Havre le 11 Mai 2017
          CHARLY TRIBALLEAU- AFP  Archives

Il chercherait à convaincre Nicolas Hulot, figure respectée de l'écologie, d'accepter un "ministère de la Transition écologique". Le chef de l'Etat louait cette diversité, appelant chacun à rester ce qu'il est, mais en invitant les uns et les autres à ne pas se cantonner à leurs étiquettes ou à leurs origines politiques dans l'exercice de leur fonction.

Ces deux instances devront s'assurer "que les personnalités qui sont pressenties au gouvernement font l'objet d'une première vérification de leur situation fiscale".

Le nouveau chef de l'État français, Emmanuel Macron, présidait jeudi son premier conseil des ministres, au lendemain de la composition du gouvernement reflétant la recomposition promise pendant sa campagne. Seuls quatre d'entre eux ont déjà été ministres: deux sous la présidence de François Hollande, un sous Nicolas Sarkozy, un sous François Mitterrand.

Le président Macron ne veut pas "verrouiller sa com'" mais exige des ministres "confidentialité" et "discipline", a assuré Christophe Castaner, invoquant des "raisons pratiques", en l'espèce l'organisation de la traditionnelle photo de famille du gouvernement dans le vestibule du palais présidentiel et non dans les jardins en raison d'une météo capricieuse.

Macron voulait un casting en phase avec sa promesse de "renouvellement" politique et une équipe resserrée, à la fois "et de droite et de gauche", propre à rassembler avant la bataille décisive des législatives, les 11 et 18 juin.

"Les arbitrages quotidiens ou de moyen terme sont faits à Matignon". Tout d'abord pour le maire socialiste de Lyon Gérard Collomb, soutien actif de la première heure du leader d'En Marche!.

L'eurodéputée libérale Sylvie Goulard, 52 ans, qui était attendue aux affaires européennes (portefeuille finalement confié à l'eurodéputée centriste Marielle de Sarnez), est propulsée ministre des armées.

Emmanuel Macron pourrait également choisir de propulser de jeunes espoirs féminins du privé, comme Astrid Panosyan, passée par la direction d'Unibail-Rodamco, la spécialiste de communication Axelle Tessandier, la productrice de cinéma Frédérique Dumas ou Amélie Castéra-Oudéa, cadre sup d'Axa, intéressée par les Sports.

Mounir Mahjoubi, 33 ans: chargé du numérique. Le porte-parole du nouveau gouvernement, Christophe Castaner, a rendu compte de cette réunion devant la presse. L'ancien animateur de télévision et activiste écologiste, devenu "sherpa" de François Hollande pour les négociations climatiques de la COP 21, est en effet une star très populaire dans l'Hexagone.

Alors combien feront leur entrée au gouvernement?

"Je vois beaucoup d'électeurs de droite, beaucoup d'électeurs de gauche qui se disent qu'on a là une chance unique de tenter quelque chose qui ne s'est jamais fait, d'essayer de donner une majorité de progrès au pays en s'appuyant sur des hommes issus de la droite qui ont envie de travailler avec d'autres, sur des hommes issus de la gauche qui ont envie de travailler avec d'autres et sur des hommes issus de la société civile", a-t-il déclaré sur France Inter.

Agnès Buzyn, 54 ans: ministre des solidarités et de la santé.

Recommande: