Pas d'état de grâce pour Macron et Philippe — Popularité

19 Mai, 2017, 17:08 | Auteur: Gregory Millet
  • Les promesses d'Emmanuel Macron concernant son gouvernement

Emmanuel Macron a livré jeudi lors du Conseil des ministres son discours de la méthode de l'action gouvernementale avec comme valeurs cardinales, la "solidarité", la "collégialité" et la "confidentialité", a rapporté le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner. Dans le cadre des négociations de la COP 21, Nicolas Hulot avait été nommé envoyé spécial du président François Hollande pour la protection de la planète.

"Sur le sujet du nucléaire, vous connaissez la position du président élu, a poursuivi le porte-parole et secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement".

"Emmanuel Macron, c'est l'homme sans projet parce que c'est l'homme sans conviction", avait souligné le député LR, qui avait proposé durant la primaire la suppression de 500.000 postes de fonctionnaires, là où Emmanuel Macron veut en supprimer 120.000, ainsi qu'une baisse de la CSG, que le président souhaite augmenter.

"Je constituerai un gouvernement de 15 membres maximum, très ramassé, avec des personnes de la société civile et des personnes du monde politique venant de la gauche, du centre, de la droite", avait promis Emmanuel Macron, le 12 mars sur TF1.

A gauche, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense de François Hollande pendant cinq ans, devient ministre des Affaires étrangères.

Nicolas Hulot est un opposant à la ratification du traité de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne. Il le juge aussi " incompatible " avec les objectifs de l'Accord de Paris sur le climat. C'est chez les électeurs d'Emmanuel Macron qu'il obtient le meilleur score (73%).

Niveau rejet de CO2, Gérard Collomb, nouveau ministre de l'Intérieur, a été tout aussi économe, en arrivant à pied, à l'entrée du palais. En plus d'en être l'aîné, il devient le numéro 2 du gouvernement. Il a aussi dit son attachement à la laïcité, qui est, dit-il, " la liberté pour ceux qui croient de pratiquer librement leur religion sous une condition: qu'ils ne viennent pas faire obstacle aux lois de la République ".

Le secrétaire général du parti Les Républicains, Bernard Accoyer, a ensuite précisé par communiqué que les "membres de LR" qui ont "rejoint" le gouvernement "ne font plus partie des Républicains". L'Éducation revient à Jean-Michel Blanquer, qui dirige la prestigieuse école d'administration, l'ESSEC. Dans le passé, ces ministres sans véritable expérience politique ont souvent eu des carrières éphémères. Surtout, c'est huit points de plus que le score d'Emmanuel Macron au premier tour de l'élection présidentielle. C'est François Bayrou qui le pilotera. Sur France Inter ce jeudi, c'est le Premier ministre en personne qui est venu défendre la composition de son gouvernement. Après une campagne présidentielle marquée par les " affaires ", tous les sondages indiquent la grande popularité d'une telle loi, contrairement aux difficiles réformes économiques, qui ne surviendront pas avant l'été.

Les nombreux socialistes entrés dans ce nouveau gouvernement achèvent aussi d'affaiblir le PS. "Cautions de gauche mais Matignon et Bercy à droite", a tweeté le premier secrétaire du parti Jean-Christophe Cambadélis dans une première réaction.

Recommande: