Politique : voici la composition du nouveau gouvernement Philippe

19 Mai, 2017, 18:09 | Auteur: Stephane Girardot
  • Richard Ferrand secrétaire général du mouvement En Marche. 1/2

En raison du report, le premier Conseil des ministres de ce quinquennat se tiendra jeudi.

Le Premier ministre Edouard Philippe est issu de la droite modérée. L'ex-animateur vedette d'Ushuaïa, désormais ministre de la Transition écologique, constitue l'une des prises majeures d'Emmanuel Macron après avoir refusé précédemment les sollicitations de Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Le premier conseil des ministres aura lieu jeudi à 11h00 (09h00 GMT).

Parmi les nominations phares, on note que Gérard Collomb devient le nouveau ministre de l'intérieur.

Macron voulait un casting en phase avec sa promesse de "renouvellement" politique et une équipe resserrée qui soit à la fois "et de droite et de gauche" en vue de la bataille décisive des législatives, les 11 et 18 juin. Secrétaire d'État à l'Égalité entre femmes et hommes: Marlène Schiappa, La République En Marche!

En ce qui concerne les autres personnalités politiques, Alain Juppé reprend la première place au classement (50%, +6), devant Jean-Yves Le Drian (37%, +6).

Issues de la société civile, Agnès Buzyn, médecin, est ministre des Solidarités et de la Santé, tandis que l'éditrice Françoise Nyssen hérite de la Culture. Enfin, nouvelle arrivée en politique, l'ancienne championne d'escrime Laura Flessel a été nommée ministre des Sports.

Emmanuel Macron a aussi expliqué aux ministres que le chef de l'Etat devait fixer la stratégie, donner le cap et tenir l'équilibre des institutions et que le Premier ministre devait arbitrer.

Au total, sur dix-huit ministres, neuf sont issus de la société civile. Notons toutefois que rares sont les gouvernements qui ont compté moins de 25 membres: quatre seulement depuis 1959, selon le décompte de Libé. Le socialiste Christophe Castaner, qui a rapidement rallié le président de la République pendant sa campagne, sera chargé des Relations avec le Parlement mais occupera également la fonction de porte-parole du gouvernement.

Avec Bruno Le Maire à l'Economie et Gérald Darmanin à l'Action et aux Comptes publics, Emmanuel Macron débauche dans les rangs des Républicains et donne Bercy à la droite, toujours plus fractionnée.

Deux ministres retrouveront par ailleurs la table du Conseil: Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense de François Hollande sans discontinuer tout au long de son quinquennat, promu ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, et Annick Girardin, nommée aux Outre-mer.

Aux côtés du Président et du Premier ministre, qui se font face au centre de la table, figurent les ministres d'Etat, les plus élevés dans la hiérarchie gouvernementale après le locataire de Matignon.

Pour le candidat de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon, le plus frappant dans la constitution de ce gouvernement c'est "le Premier ministre nucléariste, la présence de Nicolas Hulot qui pour nous est un facteur et la présence à la tête de l'Education nationale de quelqu'un qui a été un directeur de l'ESSEC qui est une école remarquable dans son genre c'est-à-dire pour faire du commerce et lié à l'Eglise catholique", a-t-il critiqué.

Le gouvernement comprend en outre deux ministres qui travailleront auprès d'un autre ministre, Elisabeth Borne, chargée des Transports, et Marielle de Sarnez, proche de François Bayrou, chargée des Affaires européennes.

Recommande: