Une étude fait le lien entre consommation précoce et résultats scolaires — Cannabis

19 Mai, 2017, 20:01 | Auteur: Timothe Dupuy
  • Pen and pot on paper

Les effets néfastes du cannabis sont connus de tous.

Les spécialistes des neurosciences se sont intéressés à 1.103 personnes âgées de 25 à 35 ans mais aussi à leurs parents, afin de pouvoir prendre en compte le contexte familial, le contexte psychologique, et d'éventuels problèmes scolaires. Les troubles de la concentration et de la mémoire seraient en cause, tout comme une baisse de la motivation.

L'initiation précoce du cannabis a été définie par une consommation avant 17 ans. Les jeunes filles sont davantage concernées par ce phénomène que les garçons, à en croire les scientifiques. Les consommateurs dits précoces avaient une probabilité plus élevée de ne pas dépasser le niveau du baccalauréat.

En agissant sur la concentration et la motivation des adolescents, la consommation précoce de cannabis finirait par compromettre la réussite de leurs études.

En revanche, chez les jeunes qui ont plus de 17 ans, l'équipe de l'Inserm ne retrouve pas les mêmes effets.

À l'heure où " un collégien sur dix (un sur cinq en 3) et près d'un lycéen sur deux a déjà expérimenté le cannabis ", l'INSERM insiste sur la mise en place d'une politique de santé publique permettant de faire reculer au maximum l'âge de la première consommation chez les jeunes.

Recommande: