Tout près de la vérité — Affaire Grégory

17 Juin, 2017, 20:29 | Auteur: Stephane Girardot

Si le petit Gregory, noyé pieds et mains liés dans la Vologne le 16 octobre 1984, a trouvé depuis longtemps son épitaphe, l'affaire Grégory, elle, ne semble pas près de connaître son épilogue. L'un des corbeaux aurait été formellement identifié.

Les soupçons se fondent notamment sur des rapprochements graphologiques ou lexicaux - la récurrence de l'expression "le chef" pour désigner Jean-Marie Villemin - dans une affaire qui regorge de lettres anonymes.

Or, les investigations remarquables du magistrat allaient permettre d'innocenter totalement Christine Villemin, mère de Grégory, un temps inculpée.

Le parquet général a requis une mise en examen pour "séquestration" à l'encontre de Marcel Jacob, un grand-oncle du petit Grégory présenté à la justice vendredi à Dijon au terme de sa garde à vue, a-t-on appris auprès de son avocat. Elle s'emploie en outre à défendre la mémoire de Bernard Laroche, tué par son fils Jean-Marie en 1985, car il le croit coupable de la mort de Grégory, en se disant convaincue de son innocence.

- Sur les trois lettres de 1983, l'une d'entre elles "au moins", aurait été écrite par Jacqueline Jacob. C'est pourtant sur de tels travaux que reposent les actuels rebondissements. C'est elle qui a également élevé son neveu, Bernard Laroche, dont la mère - sa sœur - avait succombé en couches. De forts soupçons pèseraient sur le couple selon Francetvinfo.

Le couple Jacob, Jacqueline et Marcel, mis en examen et écroué vendredi à l'issue de 48 heures de garde-à-vue. "Je n'ai pas le choix, il me tient", aurait-elle confié à des témoins, toujours selon Le Figaro. Pour les enquêteurs, ces atermoiements conjugaux pourraient prendre un sens d'une tout autre dimension pour peu qu'on puisse les relier à un éventuel secret criminel partagé.

Une demande de placement en détention provisoire pour quatre jours a également été requise, selon Me Stéphane Giuranna, confirmant une information initialement révélée par le quotidien régional l'Est républicain.

Le procureur général n'a pas souhaité expliquer pourquoi Ginette Villemin avait été placée en garde à vue - elle a été remise en liberté jeudi soir. On sait qu'un corbeau avait téléphoné à son mari le jour du crime, pour lui dire: "Je me suis vengé du chef et j'ai kidnappé son fils". Sa mère est en train de le rechercher, mais elle ne le trouvera pas. "Voilà ma vengeance, pauvre con", disait la missive. Elle a longtemps été soupçonnée dêtre le corbeau avec son mari Michel, un frère de Jean-Marie mort en 2010.

"Il existe contre Bernard Laroche des charges très sérieuses davoir enlevé Grégory; en revanche (…), il est impossible daffirmer que Grégory a été tué par Bernard Laroche", concluent les magistrats en 1993. Tous deux avaient été placés en garde à vue mercredi. L'enfant avait été retrouvé mort noyé dans la Vologne il y a 32 ans.

QUESTION DU JOUR. Affaire Grégory: pensez-vous qu'on connaîtra un jour la vérité? Baptisé Anacrim, il a été développé à l'origine dans les années 1970, en Amérique du Nord, pour faire du marketing, avant que les gendarmes ne l'importent en France, en 1994, et n'en fassent un précieux outil d'aide à l'enquête. Et donc tout cela forme " un lien indissociable " menant à " l'enlèvement de l'enfant. "Le but est de révéler l'indice pertinent, l'incohérence, voire le propos fantaisiste, au milieu d'un océan de données", confie le lieutenant Léa Jandot, cheffe du département de science de l'analyse criminelle.

Un meurtre commis par plusieurs individus?

Recommande: