Heures du Mans Abandon de la Porsche de tête

18 Juin, 2017, 16:36 | Auteur: Gabriel Abbadie
  • Au sommet de l'endurance

Pas question de perdre la face une nouvelle fois, surtout que le grand patron de Toyota, Akio Toyoda, arrière petit-fils du fondateur, fait le déplacement. Les ennuis ont commencé dès 00h43 pour la N.7. L'entrée en action de la voiture de sécurité, vers minuit à la suite de l'accident de la Ford n°66 qui a projeté des graviers sur la piste après Arnage, a précipité les événements.

La Porsche N°1 (Jani/Lotterer/Tandy) est troisième, à une minute, devant la Toyota N°9 (Lapierre/Kunimoto/Lopez), qui pointe à près de deux minutes. Pourtant, dans le stand de Porsche, à 1 h 06 min de la fin de la course, l'état-major de l'écurie est resté stoïque devant l'écran alors que la Porsche n° 2 venait de prendre les commandes de la course. Vingt minutes plus tard, l'abandon était officialisé.

Derrière, Toyota se met également à croire à un retournement de situation extraordinaire après ses malheurs de la nuit.

"Le Mans est vraiment une course impitoyable", a commenté Pierre Fillon, le président de l'Automobile Club de l'Ouest, qui organise cette épreuve de renommée mondiale. Ainsi, il faudra bien évidemment suivre le duel au sommet entre Porsche et Toyota, mais aussi surveiller une météo très spéciale ainsi que des LMP2 toujours plus compétitives.

Alors que la catégorie reine (LMP1) a rétréci par rapport à 2016, avec le retrait d'Audi, Toyota a mis le paquet pour enfin atteindre le Graal en engageant une voiture supplémentaire, avec trois TS050 contre deux Porsche 919, toutes hybrides. C'est donc Porsche qui devrait remporter son 19e titre!

L'écurie suisse et celle propriété de la star hongkongaise, pas présent ce week-end au Mans pour cause de tournage, sont en mesure d'obtenir le meilleur résultat de l'histoire de la catégorie LMP2 en montant sur le podium, et pourquoi pas décrocher un succès complètement inespéré en cas de pépins pour Porsche.

Recommande: