Le bilan passe à 58 morts — Incendie de Londres

18 Juin, 2017, 09:08 | Auteur: Stephane Girardot
  • Incendie de Londres : le bilan s'alourdit et la colère monte

58 disparus de l'incendie de la tour Grenfell de Londres sont désormais considérés comme morts, a annoncé la police ce samedi.

La reine Elizabeth II a observé, samedi 17 juin, une minute de silence en hommage aux victimes de l'incendie de la tour Grenfell, survenu le 14 juin à Londres, et qui a fait au moins 30 morts.

Près de 600 personnes habitaient dans cet immeuble de 120 appartements et, selon les médias britanniques, 70 personnes manqueraient à l'appel.

Le drame se double d'une nouvelle controverse politique visant la première ministre Theresa May, déjà fragilisée au moment d'entamer les négociations sur le Brexit par la perte de sa majorité absolue à la Chambre des communes.

En outre, le ministre rappelle à "tous les constructeurs, propriétaires et gestionnaires d'immeubles", "l'exigence" de respecter "rigoureusement" les dispositions réglementaires ainsi que de mener régulièrement et "de manière proactive" des exercices de prévention, de sensibilisation et d'évacuation face au risque d'incendie.

Un autre rassemblement avait lieu dans la soirée au niveau d'Oxford Circus, bloquant la circulation. Les autorités locales sont accusées de ne pas avoir entendu les cris d'alerte concernant la sécurité du bâtiment de 24 étages, parce qu'ils provenaient d'une population majoritairement modeste.

Nombre d'entre eux ont affirmé qu'il n'y avait pas d'issue de secours, pas d'extincteur, pas d'alarmes incendie.

Le revêtement installé l'an dernier sur la façade est notamment pointé. La photo le montrant en train de contempler la zone dévastée à travers le hublot de l'avion présidentiel était rapidement devenue le symbole d'une administration déconnectée de la réalité.

Insuffisant pour une partie de la presse britannique: "Un leader qui a peur de rencontrer ses concitoyens est fini", lançait le Guardian dans un éditorial implacable. Sentant le vent du boulet, Mme May est retournée sur place vendredi après-midi, où elle a été conspuée. "Le pays a connu une succession d'horribles tragédies", a-t-elle ajouté.

Elle a également annoncé le déblocage de cinq millions de livres (environ 5,7 millions d'euros) pour les survivants, et promis un relogement pour tous les sinistrés dans les trois semaines.

Recommande: