Au moins 57 morts dans un violent feu de forêt au Portugal

19 Juin, 2017, 08:23 | Auteur: Edgar Lajoie

Un violent feu de forêt a fait 39 morts et 59 blessés samedi dans la région de Leiria, dans le centre du Portugal. Plusieurs villages ont été encerclés par les flammes, et un nouveau bilan officiel faisait état dimanche midi de 57 morts et 59 blessés.

"Mes pensées vont aux victimes au Portugal", a tweeté le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, ajoutant que le mécanisme européen de protection civile avait été activé à la demande de Lisbonne pour obtenir de l'aide face à l'incendie. "La priorité, c'est de sauver des personnes qui pourraient toujours être en danger", a relevé le Premier ministre.

Le secrétaire d'Etat à l'Intérieur, Jorge Gomes, a fait état de 16 blessés, dont onze civils et cinq pompiers.

Il était près de 15 heures samedi, quand sous un soleil de plomb et une température avoisinant les 40 degrés, un feu s'est déclaré dans la forêt entourant la commune de Pedrogao Grande, dans le centre du Portugal.

Sous une chaleur caniculaire, le feu se poursuivait dans la soirée sur quatre fronts, dont un d'une grande violence, selon les autorités, et plus de 900 pompiers et 280 véhicules étaient toujours à pied d'oeuvre pour combattre le sinistre, le plus meurtrier de l'histoire récente du Portugal. D'après le secrétaire d'Etat à l'intérieur, les flammes se sont propagées 'avec beaucoup de violence' et 'de façon inexplicable'. Un deuil national sera décrété prochainement.

Des dizaines de personnes qui ont fui leurs maisons encerclées par les flammes ont été accueillies par des habitants d'une localité proche, Ansiao. Au total, 1800 pompiers sont sur le front ce dimanche dans tout le pays, où plus d'une centaine d'autres incendies de forêt font rage.

Quatre Canadairs espagnols sont arrivés sur place dimanche matin pour appuyer les pompiers portugais. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa s'est rapidement rendu sur place et a présenté ses condoléances aux familles des victimes, 'partageant leur douleur, au nom de tous les Portugais'.

Relativement épargné en 2014 et 2015, le pays avait été durement touché l'an dernier par une vague d'incendies qui avaient dévasté plus de 100.000 hectares sur son territoire continental.

Des incendies ravageurs avaient eu lieu aussi au Portugal en 2003, faisant une vingtaine de morts.

Recommande: