Auto - 24h du Mans: et de trois pour Porsche

19 Juin, 2017, 19:08 | Auteur: Gabriel Abbadie
  • Vidéo: la pole record de Kobayashi au Mans

L'écurie de l'acteur Jackie Chan a placé son Oreca-Gibson au 2e rang avec l'équipage composé par l'Anglais Oliver Jarvis, le Chinois Ho-Pin Tung et le jeune Français Thomas Laurent.

Depuis plusieurs heures, la catégorie GTE Pro accouche d'une superbe lutte pour la victoire. En tête de l'épreuve depuis le début, la Toyota n°7 de Conway/Kobayashi/Sarrazin et la n°9 de Lapierre/Kunimoto/Lopez sont contraintes à l'abandon avant la mi-course (problème technique sur la première et accrochage avec un autre concurrent pour la seconde).

Il n'y a pas eu d'effusion de joie dans le stand Porsche. Avec le retrait d'Audi, cette décision leur donnait toutes les cartes en main pour enfin s'imposer, à la 19e tentative.

Les choses risquent en partie de rentrer dans l'ordre au niveau hiérarchique car la Porsche N.2 ne se trouve plus qu'à cinq tours de la deuxième place.

Tout s'est précipité aux environs d'une heure du matin dimanche.

La 3e et dernière Toyota, la no8, a perdu tout espoir de victoire, après avoir dû s'arrêter longuement à son stand en fin de soirée en raison de problèmes de freins.

Pas le temps de souffler que la N.9, passée en deuxième position derrière la Porsche N.1, a commencé à fumer, avant également d'abandonner.

Malgré un proto plus rapide qui a signé le record du tour en pole et en course, la fiabilité coutumière de l'équipe allemande a payé dans des conditions de chaleur inhabituelles.

Organisateurs et spectateurs espèrent revoir une telle qualité de spectacle et d'incertitude en 2018, alors que Porsche est tenté de se retirer et que Toyota s'interroge. La bagarre pour la première place faisait rage entre l'Aston Martin Vantage n°97 et la Ford GT n°67. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Recommande: