Benzema : "Le Real est la meilleure équipe du monde"

19 Juin, 2017, 02:53 | Auteur: Gabriel Abbadie
  • Football- Ligue des Champions- Alves va débuter contre le Real équipe dont il est la bête noire

Auteur d'un doublé ce samedi en finale de la Ligue des Champions face à la Juventus, Cristiano Ronaldo a prouvé qu'il était toujours l'homme des grands rendez-vous.

En Italie, la sévère défaite de la Juventus (4-1) était dimanche passée au second plan derrière le mouvement de panique qui a fait plus de 1.500 blessés, selon un nouveau bilan parmi la foule rassemblée samedi soir sur une place centrale pour y suivre sur écrans géants la finale de Cardiff. Les Madrilènes coiffent la 12e couronne de leur fabuleuse histoire. Plus maintenant. "Il mérite son succès, aujourd'hui il démontre qu'il est un grand entraîneur". Au Millenium Stadium, CR7 a tout simplement inscrit les 599e et 600e buts de sa carrière.

Ronaldo n'a pas manqué de répondre à ses détracteurs, qui disaient de lui qu'il avait les jambes plus lourdes à 32 ans: "J'ai vraiment eu une saison fantastique".

La réussite du jeune coach (44 ans) est totale: il vient tout juste de guider le Real à son premier sacre en championnat depuis cinq ans, et, en une saison et demie comme entraîneur de la "Maison Blanche", a aussi glané la Supercoupe d'Europe 2016 et le Championnat du monde des clubs 2016.

Au début du match, les Turinois se sont montrés agressifs.

1- Il est maintenant meilleur buteur de toutes les campagnes de la Ligue des champions. Mais le propre des champions est de se remettre en question, et il parlait déjà de "gagner la prochaine".

Cristiano Ronaldo pouvait jubiler. Casemiro et Asensio ont complété le score pour le Real, qui gagne sa 12e C1, record absolu.

Quelques instants plus tard, Cristiano Ronaldo faisait une nouvelle fois la différence en coupant en un temps, du pied, un centre de Modric au premier poteau, permettant aux Madrilènes d'avoir une confortable avance de deux buts (1-3, 64e)! Le calice jusqu'à la lie pour Buffon, qui s'incline une troisième fois en finale de Ligue des Champions, en autant de disputées. Mario Mandzukic a bien ramené la 'Juve' à hauteur, d'un retourné d'anthologie, à la conclusion d'une action collective de haute volée, initiée par le crack italien 'Leo' Bonucci (27e). Un grand gardien peut-il être lobé ainsi sur ce tir?

Recommande: