La Mauritanie rompt ses relations diplomatiques avec le Qatar à son tour

19 Juin, 2017, 23:45 | Auteur: Stephane Girardot
  • Qatar- Paz PIZARRO

Bahreïn et les Emirats arabes unis, tout comme l'Arabie saoudite, l'Egypte et le Yémen ont rompu lundi leurs relations diplomatiques avec le Qatar, qu'ils accusent de "soutenir le terrorisme".

Ainsi le Qatar est actuellement en pourparlers avec l'Iran et la Turquie pour assurer son approvisionnement en eau et en nourriture alors que les craintes grandissent après la décision de plusieurs pays arabes, dont des partenaires commerciaux, de rompre leurs relations diplomatiques avec le petit Etat du Golfe arabe. En 2014 par exemple, l'Arabie saoudite, le Bahreïn, ainsi que les Émirats arabes unis rappelaient leurs ambassadeurs en signe de protestation contre le soutien du Qatar aux Frères Musulmans en Égypte. "Personne n'a le droit d'intervenir dans notre politique étrangère", a dit à l'AFP cheikh Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani.

"Il doit comprendre que son intérêt est de rester avec nous, pas avec un autre pays qui conspire contre nous, qui veut nous dominer et nous diviser". Nouakchott accuse le Qatar de "soutenir des organisations terroristes, de propager des idées extrémistes et de semer l'anarchie ". Il disait malgré tout douter que le Qatar change d'attitude.

Le Qatar a rejeté vendredi les accusations "infondées" contenues dans la liste, publiée dans la nuit par l'Arabie saoudite et ses alliés, des "terroristes" soutenus, selon eux, par Doha.

Malgré les préoccupations du gouvernement quant au soutien constant de l'émirat à la violence terroriste, le pays ne ferme cependant pas la porte à la normalisation de ses relations dans un avenir proche avec ce pays.

Le Qatar, qui doit accueillir la Coupe du monde de football en 2022 et où sont déployés quelque 10 000 soldats américains, a dénoncé une "atteinte à sa souveraineté". "Je les connais bien (les dirigeants du Qatar), et si cela avait été le cas, j'aurais été le premier chef d'Etat à leur faire face", a-t-il ajouté. ", a écrit le président dans un tweet". Le communiqué égyptien annonce la fermeture des frontières "aériennes et maritimes" avec le Qatar.

Recommande: