Ligue des Champions-Finale : Le Real Madrid explose la Juventus Turin

19 Juin, 2017, 11:03 | Auteur: Gabriel Abbadie

"Il a participé de la manière la plus juste qui soit au sacre de son équipe, affirment nos confrères, qui l'ont crédité d'un 8/10. Cristiano Ronaldo a offert encore une fois une version du buteur né". (.) Non, je n'étais pas surpris par le Real. Plus que jamais, l'Europe leur appartient. Tel un tueur au sang-froid.

En Italie, la sévère défaite de la Juventus (4-1) passe au second plan derrière le mouvement de panique qui a fait un millier de blessés, selon un nouveau bilan de la police italienne, parmi la foule rassemblée samedi soir sur une place centrale pour y suivre sur écrans géants la finale de Cardiff.

Mario Mandzukic, lui, a rejoint un cercle très fermé: celui des joueurs ayant marqué en finale pour deux clubs différents.

Un partout, balle au centre?

Le Real Madrid, tenant du titre, est en quête de sa 12e Ligue des champions, record absolu. Le mot clé reste toujours le même: l'efficacité. "Ce club, il a une histoire, c'est le plus grand club du monde donc on est en train de le montrer à chaque sortie, à chaque match que l'on fait", a-t-il ajouté. Indécis et magnifique, le scénario de cette bataille a complètement tourné en faveur d'une équipe madrilène bien plus en jambes que la Juve.

"C'est une grosse déception parce qu'on pensait qu'on avait tout ce qu'il fallait pour remporter cette finale".

Sonnée, la Juventus Turin n'a toutefois pas mis longtemps à se remettre la tête à l'endroit. Le ballon, masqué par une forêt de jambes, est retombé sur la base du poteau de Buffon avant de finir sa course dans les filets (2-1, 61e).

Les statistiques sont là en effet, et le joueur s'y réfugie pour oublier une saison également marquée par des accusations de fraude fiscale dans les fameuses révélations de "Football Leaks".

Les madrilènes, pourtant dominés dans le premier quart d'heure, ont réussi à ouvrir le score sur quasiment leur première attaque sérieuse, grâce à l'inévitable attaquant portugais Cristiano Ronaldo (0-1, 20'). Tout comme l'expulsion du frustré Juan Cuadrado (84e). Ce Real est insatiable. Preuve que la troupe de Zidane n'a pas d'équivalent sur le Vieux Continent.

Recommande: