Plusieurs morts dans un feu de forêt meurtrier au Portugal

19 Juin, 2017, 15:59 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Des pompiers portugais luttent contre un incendie le 10 août 2016 à Macinhata do Vouga au centre du POrtugal

Le feu a causé 57 morts et fait 59 blessés d'après le dernier bilan.

De nombreuses victimes ont péri dans leurs voitures, piégées par les flammes alors qu'elles circulaient sur la nationale 236 reliant Figueiro dos Vinhos à Castanheira de Pera.

Selon le secrétaire d'État de l'intérieur, Jorge Gomes, les flammes se sont propagées "de façon inexplicable". Le pays a décrété trois jours de deuil national à partir de ce dimanche. D'autres sont décédées par inhalation de fumée.

La majorité des victimes déjà identifiées "sont mortes dans leur maison, qu'elles n'avaient pas abandonnée à temps", a souligné le Premier ministre Antonio Costa, appelant à respecter les ordres d'évacuation. Le Portugal connaît actuellement une forte canicule.

"C'est la pire tragédie humaine que nous ayons vue au Portugal depuis des années" , a déclaré le Premier ministre Antonio Costa, qui est attendu sur les lieux du drame dans l'après-midi, au cours une allocution télévisée. "Cela ne semble pas réel, c'est un véritable enfer", soupire Valdemar Alves, le maire de Pedrogao Grande.

Des dizaines de personnes ont réussi à fuir leurs domiciles et ont trouvé refuge dans un village voisin, Ansiao.

"Il y a des gens qui sont arrivés en disant qu'ils ne voulaient pas mourir dans leurs maisons, entourées de flammes", a raconté l'un d'entre eux, Ricardo Tristao.

"Le moment le plus tendu que nous avons connu jusqu'ici, c'était au village de Moninhos Cimeiros".

"Nous avons eu la confirmation que 19 personnes sont mortes, toutes des civils".

Près de 700 pompiers et 220 véhicules étaient toujours mobilisés dimanche matin pour combattre le feu.

"Le nuage de fumée est très bas, ce qui ne permet pas aux hélicoptères et aux avions anti-incendie de travailler efficacement, mais nous faisons tout ce qui est possible et même impossible pour éteindre cet incendie".

Lisbonne a activé le mécanisme européen de protection civile pour avoir l'aide des pays voisins. "Nous suivons la situation de près, en collaboration avec notre ambassade à Lisbonne", précise-t-il. "Il n'était pas possible de faire plus que ce qui a été fait", a-t-il ajouté.

Probablement provoqué par un orage sec, près de la commune de Pedrogao Grande, le feu de forêt s'est rapidement propagé en cet après-midi caniculaire du 17 juin.

Mais l'incendie de forêt le plus meurtrier semble être celui d'octobre 1871 à Peshtigo (dans l'État du Wisconsin aux États-Unis), qui a fait entre 800 et 1 200 morts, selon les estimations.

Recommande: