Porsche gagne après une course folle — Heures du Mans

19 Juin, 2017, 18:00 | Auteur: Gabriel Abbadie
  • La Toyota n°7 occupe actuellement la pole position provisoire des 85e 24 Heures du Mans

Face au fiasco du constructeur japonais Toyota, l'Allemand Timo Bernhard et le Néo-Zélandais Brendon Hartley et Earl Bamber ont écrasé la 85e édition.

Porsche a conquis son 19e succès aux 24 Heures du Mans. Pourtant, on ne donnait plus aucune chance à la 919 Hybrid après un soucis de traction en début de course.

Il s'agissait d'une remontée spectaculaire pour la Porsche no 2 puisqu'elle est demeurée dans les garages de l'équipe pendant plus d'une heure en raison d'un problème technique. Mais les malheurs des autres bolides de la catégorie LMP1 allaient la remettre dans le coup, de manière incroyable.

Les trois Toyota TS050 Hybrid n'ont pas réussi à briser la malédiction et à apporter à la marque japonaise son premier succès dans la Sarthe. C'était sans compter sur la remontée de la Porsche n°2, qui a pris la première place une heure avant de remporter l'épreuve. Quant à la Porsche n°2, son arrêt au stand pendant une heure en fin d'après-midi samedi l'éloignait a priori d'une éventuelle victoire: elle repartait en 55e position avec 17 tours de retard.

L'autre voiture officielle de la firme de Stuttgart, la no 1 pilotée par le Seelandais Neel Jani, l'Allemand André Lotterer et l'Anglais Nick Tandy, a pour sa part abandonné (chute de la pression d'huile) à moins de quatre heures de l'arrivée alors qu'elle comptait 14 tours d'avance.er et l'Anglais Nick Tandy, a pour sa part abandonné (chute de la pression d'huile) à moins de quatre heures de l'arrivée alors qu'elle comptait 14 tours d'avance. Partie en pole position, l'Aston Martin numéro 97 l'emporte, mais elle a attendu le dernier tour pour doubler la Chevrolet Corvette numéro 63! Deux de ces bolides, qui étaient 25 au départ contre 6 en LMP1, ont pris les places d'honneur.

La seconde place est, elle, pour le moins inattendue, puisqu'elle revient à un prototype de la catégorie inférieure, le LMP2: l'Oreca O7 numéro 38 de l'équipe Jackie Chan DC Racing, emmenée par le jeune espoir français Thomas Laurent, le Chinois Ho-Pin Tung et le Britannique Oliver Jarvis. Le Neuchâtelois Jonathan Hirschi a terminé au 8e rang.

Recommande: