Porsche remporte les 24 Heures du Mans pour la troisième année consécutive

19 Juin, 2017, 19:43 | Auteur: Gabriel Abbadie
  • La lutte s'annonce acharnée dans toutes les classes

Ce dimanche après-midi, la Porsche victorieuse venait tout juste de passer la ligne d'arrivée, que sur son profil Twitter, Toyota annonçait son retour: " Vous ne choisissez pas de gagner Le Mans, Le Mans vous choisit.

Avec ce revers, la perspective d'une troisième victoire consécutive de Porsche, qui n'aligne que deux voitures face aux trois de Toyota, semble mise un peu en péril, mais au Mans rien n'est jamais écrit avant l'arrivée.

La Porsche n°1 de l'équipage Lötterer/Jani/Tandy, toujours avant-postes, abandonnait à son tour sur problème de transmission en fin de matinée dimanche, et laissait les commandes de la course à la surprenante Oreca 07 LMP2 n°38 du Team Jackie Chan DC Racing (Tung/Laurent/Jarvis).

S'il ne vise pas la victoire au général, à moins d'une hécatombe chez les ténors Porsche et Toyota, Oliver Webb est en course dans la catégorie reine du LMP1 au volant d'un prototype CLM de l'équipe privée ByKolles Racing.

"Si on arrive à mettre une Alpine sur le podium du général, on sera très heureux, autant que pour la victoire en LMP2 l'an passé", a déclaré Bernard Ollivier, le directeur général adjoint.

Cruel clin d'oeil du destin, celle-ci correspond en définitive au dix-neuvième triomphe de Porsche, qui conforte sa place de constructeur le plus titré. Seule la TS050 Hybrid No 8 de Sébastien Buemi, accompagné d'Anthony Davidson et Kazuki Nakajima, a rallié l'arrivée, en 9e position à 9 tours des vainqueurs.

Dries Vanthoor et ses coéquipiers Will Stevens et Robert Smith ont remporté les 24 Heures du Mans dans la catégorie GTE Am au volant d'une Ferrari 488 GTE. Elle compte deux tours d'avance sur la Porsche n°2 du trio Bernhard-Bamber-Hartley.

La consternation était totale dans le garage de Toyota, où se lisait une terrible déception sur les visages du pilote français Stéphane Sarrazin ou du Néerlandais Rob Leupen, directeur des opérations business chez Toyota Motorsport. Le Vaudois a signé le tour le plus rapide, mais c'est une maigre consolation.

Dans la catégorie GTE-Pro, la bagarre très animée remportée par Aston Martin devant Chevrolet a tenu toutes ses promesses.

Capture d'écran France 3.Talentueux, désireux d'apprendre, Thomas Laurent est sur le podium des 24 heures du Mans.

Recommande: