Portugal: trois jours de deuil national après l'incendie de forêt meurtrier

19 Juin, 2017, 19:14 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Des pompiers portugais luttent contre un incendie le 10 août 2016 à Macinhata do Vouga au centre du POrtugalPlus

Au moins 62 personnes on trouvé la mort dans cet incendie, selon un dernier bilan officiel. Ces victimes, comme le relate le Parisien, ont été prises au piège dans leur véhicule alors qu'elles tentaient d'échapper aux flammes.

Plus de 1.000 pompiers étaient toujours à pied d'oeuvre lundi pour tenter de maîtriser l'incendie.

L'incendie a fait au moins 62 morts et 59 blessés. De nombreuses victimes ont été piégées par les flammes dans leur voiture.

"Malheureusement, c'est sans doute la plus grande tragédie que nous ayons connue ces dernières années sur le front des incendies de forêt", a déclaré le premier ministre portugais Antonio Costa, qui s'est rendu au siège de la Protection civile près de Lisbonne.

"Le nombre de victimes pourrait encore augmenter, a ajouté le chef du gouvernement".

"La priorité, c'est de sauver des personnes qui pourraient toujours être en danger ". "Il est difficile de dire [si elles] fuyaient les flammes ou ont été surpris par le feu ", a déclaré Jorge Gomes.

La plupart des victimes ont été piégées dans leurs voitures sur la route montagneuse qui lie Figueiro dos Vinhos à Castanheira de Pera. Sur l'île touristique de Madère, où les feux ont fait trois morts en août, 5.400 hectares sont partis en fumée en 2016 et près d'une quarantaine de maisons ont été détruites.

Attisées par des vents violents, les flammes se sont rapidement propagées sur quatre fronts dans les collines couvertes de pins et d'eucalyptus entre les villages de Pedrogao Grande, Figueiro dos Vinhos et Castanheira de Pera.

Le Portugal a connu samedi une forte canicule, avec des températures dépassant les 40 degrés dans plusieurs régions, qui s'est prolongée dimanche.

"Il y a des gens qui sont arrivés en disant qu'ils ne voulaient pas mourir dans leurs maisons, qui étaient entourées de flammes", a raconté aux médias l'un d'entre eux, Ricardo Tristao. Ce dimanche, le dernier bilan fait état de 57 morts et plusieurs dizaines de blessés. Selon l'Associated Press, citant les médias portugais, les enquêteurs penchent pour un "orage sec ".

Plus de 160 incendies de forêt faisaient encore rage à travers le pays dimanche après-midi, combattus par plus de 2.000 pompiers.

"Le nuage de fumée est très bas, ce qui ne permet pas aux hélicoptères et aux avions anti-incendie de travailler efficacement, mais nous faisons tout ce qui est possible et même impossible pour éteindre cet incendie".

Le Portugal a décrété un deuil de trois jours après les pertes de vie survenues samedi soir autour de la ville de Pedrogao Grande, à quelque 150 kilomètres au nord de Lisbonne.

Recommande: