L'Assemblée s'offre un nouveau visage rajeuni, renouvelé, féminisé

20 Juin, 2017, 03:09 | Auteur: Edgar Lajoie
  • L'Assemblée s'offre un nouveau visage rajeuni, renouvelé, féminisé

Alors que l'abstention a atteint dimanche un record pour le second tour des élections législatives, La République en marche (LREM) obtiendrait environ 315 députés selon une estimation Kantar Sofres onepoint. LREM disposera de la majorité absolue sans son allié du Modem, le parti centriste du ministre de la justice François Bayrou.

Seul l'institut Elabe accorde au parti présidentiel entre 395 et 425 sièges.

Le taux d'abstention s'est établi à 56,37% et la participation à 42,64%. A droite, Les Républicains conservent 113 sièges, loin cependant de leur ambition initiale d'imposer une cohabitation à Emmanuel Macron. La question de savoir combien des 222 députés sortants ont été reconduits dans ce second tour a son importance car elle permettra de situer la dimension exacte du renouvellement d'une Assemblée dont on sait déjà qu'elle sera fortement féminisée puisque 40% de candidates ont le vent en poupe pour émerger dans les urnes. Toutefois, la formation d'extrême droite signerait un certain progrès, selon nos estimations, avec six députés. S'il triple le nombre de ses députés, il échoue à constituer un groupe parlementaire, ce que laissait déjà entrevoir ses scores du premier tour. Les grandes manoeuvres se poursuivront cette semaine chez les grands partis.

A noter que les 577 députés que compte l'Assemblée nationale sont élus lors d'un scrutin uninominal majoritaire à deux tours au suffrage universel direct pour un mandat de 5 ans renouvelable sauf si la législature est interrompue par une dissolution.

La présidente du Front National, Marine Le Pen, fait son entrée à l'Assemblée nationale après avoir été élue à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) tout comme Louis Aliot, le vice-président du Front National, qui est élu dans les Pyrénées-Orientales.

Un autre ex-candidat au poste de chef de l'État, Nicolas Dupont-Aignan, président du parti Debout la France, a annoncé sa réélection dans la huitième circonscription de l'Essonne, affirmant avoir recueilli "plus de 60% des voix [52,05, ndlr]", malgré le ballottage défavorable. Pas même Emmanuel Macron qui, le 28 février, lors d'un meeting à Angers, déclarait: "Dans tous les sondages, aucun candidat à la présidentielle ne fait résolument plus de 25%".

Plusieurs sortants en difficulté sont finalement élus: le patron du groupe socialiste Olivier Faure, le communiste André Chassaigne, ou encore Eric Woerth et Eric Ciotti à droite et le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde. De son côté, Emmanuel Macron a les mains libres pour appliquer son programme (moralisation de la vie publique, réforme du droit du travail...).

Le chef de l'Etat inaugurera lundi matin le Salon de l'Aéronautique du Bourget puis participera à son premier Conseil européen jeudi et vendredi à Bruxelles.

Au second tour, la majorité relative suffit pour être élu. Novices en politique, rajeunissement, féminisation... Le parti radical de gauche (et divers gauche), favorable au gouvernement, est crédité de 13 sièges.

Le visage de l'Assemblée nationale sera profondément transformé à l'issue de ces législatives.

Recommande: