NKM privée de mandat national — Législatives

20 Juin, 2017, 02:34 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Des personnes portent assistance à Nathalie Kosciusko-Morizet candidate LR aux législatives à Paris qui a fait un malaise après une altercation avec un passant le 15 juin 2017 sur un marché du Ve arrondissement de Paris

Elle a alors chuté sur le sol et perdu connaissance plusieurs minutes, sous une forte chaleur.

Une série de coups du sort s'est abattue sur la campagne des législatives de l'élue du XIVe arrondissement., alors même qu'il y a encore quelques mois sa circonscription était jugée "imperdable" par la droite - François Fillon était passé tout près d'une élection dès le premier tour en 2012-.

Après cette altercation, l'homme est parti vers la bouche de métro la plus proche. "C'est votre faute si on a Hidalgo aujourd'hui comme maire" à Paris, lui avait-il dit, lançant également: "Retournez dans l'Essonne!", dont elle est députée actuellement. De son côté RTL ajoute que ce dernier se prénommerait Vincent Debraize et serait le maire de Champignolles, une commune située dans le département de l'Eure Au cours des premières auditions, celui-ci aurait " nié les faits " qui lui sont reprochés comme l'a précisé à la chaîne d'information, l'avocat de l'ancienne ministre. Le parquet de Paris, qui a confirmé au Point ce placement en garde à vue, avait ouvert une enquête pour "violences volontaires", enquête confiée au 3e district de police judiciaire de la capitale. Se tenant la tête, elle a été installée dans leur camion et conduite à l'hôpital Cochin pour subir des examens. Le suspect n'a pas encore été interpellé. Nathalie Kosciusko-Morizet, qui s'est déclarée très secouée, n'a pas non plus terminé sa campagne.

NKM est en ballotage défavorable dans sa circonscription. "Je condamne cet acte d'une violence insupportable ", a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Un homme d'une cinquantaine d'années a été arrêté samedi 17 juin 2017, en début de matinée.

"L'homme a pris les tracts que tenait Nathalie Kosciusko-Morizet pour les lui envoyer au visage".

Evincée de l'Assemblée où elle siégeait depuis 2002, Nathalie Kosciusko-Morizet perd donc son principal mandat national. Elle met sa main devant son visage pour se protéger, et les tracts heurtant sa main de manière assez violente, elle reçoit sa propre main dans sa figure.

Recommande: