Un véhicule fauche des piétons, un mort et huit blessés — Londres

20 Juin, 2017, 11:38 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Londres: une attaque potentiellement terroriste fait un mort et huit blessés

La police traite "l'incident" comme une "potentielle attaque terroriste".

"Nous avons été informés qu'une camionnette avait percuté des fidèles alors qu'ils quittaient la mosquée de Finsbury Park".

"L'un d'entre eux était sous la camionnette et les gens se sont rassemblés pour soulever le véhicule afin de sortir l'homme qui était en-dessous", a-t-il poursuivi.

D'après des témoins de l'attaque, le conducteur de la camionnette qui fonçait sur la foule criait: "Je veux tuer tous les musulmans!".

Les passants ont réussi à l'immobiliser après qu'il eut essayé de fuir.

Selon la police, l'homme aurait agi seul.

Il a été transporté dans un hôpital afin d'être examiné et il sera ensuite placé en détention et soumis à une évaluation psychiatrique selon ce qu'a déclaré la police lundi matin.

Pour le Conseil des Musulmans britanniques, cela ne fait pas de doute: il s'agit d'un acte terroriste, motivé par l'islamophobie en cette période trouble. "Je suis alors retourné sur mes pas pour essayer d'aider les gens, leur donner de l'eau, aider la police". "C'est le mois sacré du ramadan". J'ai essayé d'arrêter [le suspect], certaines personnes le frappaient, mais j'ai dit de l'arrêter et de le garder jusqu'à ce que la police soit arrivée.

Pour Adnan Rashid, "les terroristes n'ont pas de couleur, ils n'ont pas de religion, ils ne font partie d'aucune communauté". Ils sont dans un sale état, a-t-il ajouté.

La mosquée de Finsbury Park était connue au début des années 2000 comme un haut lieu des islamistes londoniens, qui y écoutaient les prêches enflammés d'Abou Hamza. La mosquée avait reçu des lettres de menaces après les attentats de novembre 2015 à Paris.

A déclaré David Robinson, 41 ans, qui était présent au moment du drame. "Nos prières vont aux victimes" dfe, peut-on lire. "Il semble que la mosquée était la cible", a rapporté un témoin de la scène. La police a momentanément coupé la circulation autour des lieux et dressé un cordon de sécurité.

L'attaque a eu lieu à proximité de la mosquée de Finsbury Park et intervient dans un climat d'extrême fébrilité au Royaume-Uni, frappé par trois attentats en trois mois, dont deux impliquant des véhicules ayant fauché des piétons.

Le 22 mars, Khalid Masood, Britannique de 52 ans converti à l'islam et connu des services de police, avait fauché des piétons en lançant sa voiture sur le trottoir du pont de Westminster dans le centre de Londres, avant de poignarder à mort un policier devant le Parlement, faisant 5 morts. Cinq personnes avaient été tuées.

Ce dernier a obtenu confirmation auprès d'une voisine que la maison appartient à Darren Osborne, l'homme de 47 ans que plusieurs médias britanniques ont identifié comme l'auteur de l'attaque. Dans la nuit du 3 au 4 juin, trois assaillants à bord d'une camionnette ont foncé sur la foule sur le London Bridge, puis poignardé plusieurs personnes à Borough Market, tuant 8 personnes, avant d'être abattus par la police. Huit personnes ont trouvé la mort, dont trois Français, dans cette attaque également revendiquée par Daech.

Recommande: