Gouvernement Philippe II : derrière la technique, la politique

26 Juin, 2017, 10:57 | Auteur: Remi Laffitte
  • INFOGRAPHIE. Parité, bord politique, âge... Découvrez les particularités du nouveau gouvernement d'Edouard Philippe

Dans la foulée, Emmanuel Macron devait s'envoler pour Bruxelles et son premier sommet européen, avec l'ambition de relancer le projet politique de l'UE au côté de la chancelière allemande Angela Merkel.

Formée après les élections législatives qui ont doté dimanche le président centriste d'une majorité parlementaire très confortable, la nouvelle équipe présentée est plus étoffée que la précédente, avec 30 membres contre 23 précédemment. A la croisée des profils politiques et techno, Nathalie Loiseau, directrice de l'ENA, a elle été nommée ministre chargée des Affaires européennes à la place de Marielle de Sarnez.

La juriste et membre du Conseil constitutionnel Nicole Belloubet succède au poste de ministre de la Justice à François Bayrou.

Cinq nouveaux ministres ont fait leur entrée dans le gouvernement Philippe 2.

Nos chroniqueurs reviennent sur le deuxième gouvernement de la présidence Macron, après le départ de plusieurs ministres, notamment sous la pression des "affaires".

Emmanuel Macron " a d'ailleurs dit que cette fierté, ce bonheur, qu'il pouvait avoir à ce moment-là, nous rendrait tous plus collectivement plus exigeants encore", a poursuivi le porte-parole.

Mais "quelle crise politique?", a lancé jeudi le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner sur France Inter, évoquant une "fragilité" qui a été "traitée".

Il avait été suivi mardi par Sylvie Goulard, mise en cause dans l'affaire des assistants parlementaires du MoDem.

En annonçant à l'AFP sa "décision de ne pas faire partie du prochain gouvernement", François Bayrou a assuré qu'elle ne lui avait pas été dictée.

Sur le cliché en question, qui a été pris en plein air, Emmanuel Macron et Edouard Philippe ne sont pas au premier rang comme d'habitude mais au second.

En termes d'équilibre politique, si les trois ministres du gouvernement sortant issus du MoDem l'ont quitté, deux nouvelles venues, Geneviève Darrieussecq et Jacqueline Gourault, représenteront cette sensibilité. Le patron du MoDem est passé de 32% à 20% d'opinions favorables. Emmené par Thierry Solère (LR), ce groupe apportera son soutien au cas par cas aux réformes de l'exécutif.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

Recommande: