La démission de Bayrou, "une sage décision"

26 Juin, 2017, 01:55 | Auteur: Remi Laffitte
  • François Bayrou au gouvernement : un mois et puis s’en

Mais la pression exercée sur lui après l'ouverture d'une enquête préliminaire sur les emplois fictifs au MoDem et les dénonciations anonymes dont il était la cible, ont entrainé sa décision, qualifiée de "raisonnable", selon un centriste. "Il avait encore la possibilité de la réflexion".

LIBREVILLE, le 21 juin (Infosplusgabon) - A peine nommé au gouvernement par Emmanuel Macron, François Bayrou rattrapé par les affaires a dû démissionner ce mercredi laissant vacant le portefeuille de Garde des sceaux. "Je crois que François Bayrou a fait preuve de responsabilités", juge Gérard Collomb sur Europe 1. Depuis lundi, quatre ministres ont quitté leurs fonctions au sein de l'exécutif d'Edouard Philippe. Cet exercice, qui ne devait initialement être qu'un simple "respect de la tradition républicaine" à l'issue des élections législatives, a pris un tournant politique ces derniers jours.

La juriste Nicole Belloubet succède de son côté au poste de ministre de la Justice à François Bayrou.

Le renoncement surprise mardi de Sylvie Goulard, ex-adhérente du MoDem, aurait fait boule de neige. Elle est cette fois nommée ministre des Armées, en remplacement de Sylvie Goulard, qui a démissionné. Richard Ferrand est visé par une enquête préliminaire pour des soupçons de favoritisme ayant bénéficié à sa femme dans une opération immobilière. Elue dimanche députée de Paris, elle prendra la tête du groupe MoDem à l'Assemblée nationale, fort de 42 élus. C'est le sens de la présence de la nomination de Geneviève Darrieussecq, député-maire MoDem de Mont-de-Marsan, non loin de Pau, le fief de François Bayrou.

Autre caractéristique, l'absence de fortes personnalités politiques à l'image du président du MoDem, François Bayrou.

A noter aussi que Muriel Pénicaud, ministre du Travail a conservé son poste alors qu'elle pouvait paraître à son tour menacée, au lendemain de perquisitions effectuées dans les locaux de Business France, organisme de promotion de la France auprès des investisseurs étrangers dont elle fut directrice générale.

Après le départ des trois seuls ministres issus du MoDem, se pose la question de la participation du parti centriste dans le nouveau gouvernement que doit annoncer dans la journée le Premier ministre Édouard Philippe. "Il explique au site d'information que " certains députés européens du MoDem se plaignaient même de ne pas pouvoir disposer de ces assistants qui étaient pourtant censés être à leur service ".

Recommande: