Le MoDem voulait "recaser un maximum de salariés" — Bayrou

26 Juin, 2017, 07:49 | Auteur: Remi Laffitte
  • Une large majorité pour un départ de François Bayrou du gouvernement

La justice doit déterminer si la formation centriste a salarié des collaborateurs travaillant en France, avec des contrats d'assistants parlementaires européens.

M. Macron devrait annoncer la composition de son nouveau gouvernement d'ici quelques heures. Elle a été secrétaire d' Etat au Budget du gouvernement de Lionel Jospin entre 2000 et 2002.

Au ministère des Armées, la présidence française a nommé la haut-fonctionnaire Florence Parly après le renoncement de Sylvie Goulard.

Après avoir estimé dans un premier temps que les faits ne constituaient pas une infraction et ne permettaient pas d'ouvrir une enquête, le procureur de Brest annonce le 1er juin l'ouverture d'une enquête préliminaire, au vu d'"éléments complémentaires". Avec la démission de la tête pensante du MoDem et ministre de la Justice François Bayrou et de la secrétaire d'État aux Affaires européennes Marielle de Sarnez, le MoDem ne compte plus de membre au sein du gouvernement Philippe. Vous aviez tort. Et on notera au passage que François Bayrou, maintenant qu'il n'est plus ministre, reparle d'une "loi sur la moralisation de la vie publique" alors qu'il avait lui-même expliqué qu'une loi n'était pas là pour moraliser. Selon un sondage Harris interactive, 57% des Français souhaitaient son départ du gouvernement.

Une enquête préliminaire a été ouverte le 9 juin, après un signalement auprès du parquet d'un ancien salarié du MoDem, sur l'emploi de ses assistants parlementaires européens. Président du MoDem, il est retourné à la mairie de Pau. Cinq nouveaux ministres ont fait leur entrée dans le gouvernement Philippe II. C'est en application de ce principe que François Bayrou a fait savoir qu'il ne démissionnait pas du gouvernement mais qu'il se retirait.

Il explique aussi que les parlementaires n'avaient pas le choix de coopérer car s'ils refusaient, le parti ne les aurait pas investi aux prochaines élections. Les défections des représentants du MoDem et, dans une moindre mesure, de celle du chef de file de La République en marche (LRM), obligent Emmanuel Macron à revoir complètement son dispositif et sans doute les équilibres politiques de son gouvernement. Quand bien même les 308 sièges dont le parti d'Emmanuel Macron dispose à l'Assemblée nationale lui suffiraient pour avoir une majorité sans l'appui des 42 élus du MoDem. Ce que Richard Ferrand a accepté, quittant ainsi le gouvernement et enlevant ainsi une belle épine du pied au Président de la République. Nathalie Loiseau, directrice de l'ENA, a été nommée ministre chargée des Affaires européennes à la place de Marielle de Sarnez.

Recommande: