Cinq tours londoniennes évacuées immédiatement pour risque d'incendie

27 Juin, 2017, 00:53 | Auteur: Remi Laffitte

Les habitants de 800 appartements, répartis dans cinq tours appelées Chalcots Estate, ont été évacués dans la nuit pour permettre la réalisation de "travaux urgents" de sécurité incendie, a informé la municipalité de Camden.

Concernant la tour de nouveau accessible, "la brigade des pompiers londoniens nous a averti que les résidents de la tour Blashford n'avaient pas besoin de quitter leur logement", a déclaré Georgia Gould, la responsable de la municipalité de Camden, dans un communiqué.

Les travaux devraient durer "de deux à quatre semaines", pendant lesquels les habitants vont être provisoirement hébergés ailleurs.

600 immeubles en Angleterre auraient un revêtement similaire à celui de la tour incendiée, ont soulevé les pouvoirs publics.

Donwing Street a ajouté que de nouveaux tests allaient être menés pour s'assurer que les habitants sont "en sécurité" tandis que leur relogement est envisagé.

Les survivants, les associations qui les soutiennent et l'opposition travailliste accusent les autorités locales de n'avoir pas, dans les premières heures, apporté aux survivants le genre de soutien matériel qu'elles auraient fourni à des sinistrés qui auraient été Blancs et de classes sociales supérieures.

Intervenant jeudi devant le Parlement, la Première ministre Theresa May a assuré que " les autorités compétentes et les pompiers ont été informés " de la présence de ces revêtements hautement inflammables.

" Nous allons examiner la construction du bâtiment, sa rénovation " et la manière dont le revêtement de la façade a été installé, a dit M McCormack.

"Compte tenu de l'ampleur du nombre de décès, nous envisageons (de retenir) l'homicide volontaire ainsi que des infractions pénales et des infractions à la législation et aux réglementations", a-t-elle poursuivi. Mais le bilan pourrait encore s'alourdir, a prévenu Mme McCormack.

Pour le moment, seules neuf des victimes ont été formellement identifiées.

Un porte-parole de l'hôpital du King's College a confirmé à l'AFP que trois des blessés de la tour avaient été traités avec du Cyanokit, un antidote au cyanure d'hydrogène, sans pouvoir toutefois préciser si c'était à titre de précaution ou de traitement.

Recommande: