Armée de l'Air : un général utilisait un Alphajet pour ses déplacements personnels

28 Juin, 2017, 18:34 | Auteur: Remi Laffitte
  • Pour se rendre dans sa propriété le week-end, un général aurait utilisé...un avion de l'armée

Le colonel Olivier Celo, chef du Sirpa Air, a informé l'AFP que " l'armée de l'Air a pris connaissance des allégations du Canard enchaîné et a pris la décision de diligenter une enquête interne confiée à l'Inspection de l'armée de l'Air ". Le général Richard Reboul, commandant en second des forces aériennes françaises, avait ainsi pris l'habitude de rentrer chez lui, le week-end, en Alphajet, raconte "le Canard enchaîné" dans son édition du mercredi 28 juin.

Depuis août 2016, le général aurait réquisitionné l'Alpha Jet une dizaine de fois, selon le journal.

Retrouvez cet article sur Francetv infoGrandes fortunes: toujours plus richesEmmanuel Macron a invité Donald Trump au défilé du 14-JuilletFrance-Espagne: la guerre des abricotsVIDEO. "Des informations sur une utilisation abusive de moyens aériens par un haut responsable militaire sont remontées jusqu'à la ministre des Armées", notent ses services dans un communiqué.

Si l'utilisation abusive des Alphajet est confirmée, la ministre prendra des décisions, y compris disciplinaires.

Florence Parly, nouvelle ministre des Armées, a saisi les inspecteurs généraux des armées pour "clarifier les faits et vérifier les circonstances d'emploi des moyens aériens", afin si nécessaire d'en tirer "les conséquences".

Le général aurait utilisé un Alphajet pour se rendre dans sa villa provençale Richard Reboul dirige les Forces aériennes du Sud-Ouest. Les Alphajet, avion phare de la Patrouille de France, sont aussi utilisés pour la formation des futurs pilotes de chasse de l'armée de l'Air.

Richard Reboul, a été en poste récemment à Mont-de-Marsan sur la BA 118 où il dirigeait le CEAM (Centre d'expériences aériennes militaires). Le tout multiplié par dix, les escapades du commandant en second des forces aériennes pourraient avoir coûté entre 140 000 et 160 000 euros à l'armée de l'air depuis 2016. Il précise que l'enquête avait été ouverte le 23 juin dernier.

Recommande: