Finalement, le tiers payant sera (peut-être) facultatif

11 Juillet, 2017, 14:47 | Auteur: Timothe Dupuy
  • Pas de tiers payant en novembre

Marche arrière? Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, a dit, sur France Inter mardi, son attachement au principe de généralisation du tiers payant, une semaine après avoir annoncé qu'elle souhaitait "éviter son obligation".

"Beaucoup de Français renoncent à aller se faire soigner parce qu'ils ne veulent pas avancer l'argent chez un médecin, c'est donc impératif d'aller vers un tiers payant généralisé", a-t-elle déclaré. La semaine dernière, la ministre a confié une mission à l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) sur "la faisabilité technique" du tiers payant généralisé et annoncé sur RTL sa suspension. "J'ai horreur des obligations" ajoutait-elle, confirmant ainsi l'état d'esprit d'un Emmanuel Macron qui, durant la campagne, avait évoqué un dispositif de tiers payant "généralisable" et non "généralisé". A la maison et dans le jardin, le risque de brûlure est à son maximumVotre plage préférée présente-t-elle un risque pour votre santé?

Alors, qui croire? La Agnès Buzyn du 7 juillet ou celle du 11? Les conditions indispensables à la réalisation du tiers-payant sont la simplicité de sa mise en œuvre et la garantie de paiement apportée au professionnel, avait souligné MG France, le principal syndicat des médecins généralistes, dans un communiqué publié en janvier 2017. Ce rapport est attendu en septembre, a-t-elle précisé mardi matin, ajoutant que le calendrier de mise en place de cette mesure serait décidé une fois ce rapport remis. Cette solution est d'ores et déjà accessible aux 130 000 professionnels de santé, dont de nombreux médecins libéraux, qui pratiquent aujourd'hui le tiers-payant. Tel qu'il a été proposé il ne fonctionnera pas.

En 2013, l'Igas avait justement rendu un rapport dense sur le sujet, à la demande de Marisol Touraine.

La loi de 2016 qui doit être appliquée au 1er décembre ne prévoit pas de sanctions pour les médecins refusant d'appliquer la tiers payant généralisé. Le dispositif devait atteindre son étape finale fin 2017 avec une généralisation obligatoire, tout en restant uniquement appliquée à la sécurité sociale (les Français devant toujours avancer les frais remboursés par leurs mutuelles).

Recommande: