" "Terrorisme et climat, " tout est lié " — Macron

11 Juillet, 2017, 08:55 | Auteur: Stephane Girardot
  • Cette réunion dont il n'a pas précisé la localisation mais qui se tiendra en France visera à mobiliser les financements privés et publics promis en décembre 2015 et à itentifier les projets concrets qui devront être soutenus

Le sommet de Hambourg du G20, sous la présidence allemande, a ouvert ses portes vendredi avec des discussions sur le terrorisme, la croissance économique mondiale, le commerce et le changement climatique, et s'est poursuivi samedi en se concentrant sur le partenariat avec l'Afrique, l'immigration et la santé. Macron ne donne pas plus de détails. Cette réunion, qui se tiendra en France, visera à " mobiliser les financements privés et publics " promis lors de la conférence des Nations unies de décembre 2015 et à " identifier les projets " devant être soutenus, a précisé le chef de l'Etat. "Nous prenons note de la décision des Etats-Unis d'Amérique de se retirer de l'accord de Paris", affirme le texte.

"Je ne désespère jamais de convaincre, je pense que c'est un devoir compte-tenu de la fonction qui est la mienne et un trait de caractère" a-t-il dit. Pour l'ancien ministre de l'Education Luc Ferry, la déclaration du président " franchit le mur du çon ". C'est la raison pour laquelle Emmanuel Macron, fraichement élu, se situe à l'extrémité de la photo, tout comme le président sud-coréen Moon Jae-in élu en mai dernier, situé à l'autre extrémité.

" Il n'y a pas d'accord de Paris à la carte", a-t-il ensuite poursuivi Macron, rappelant qu'il avait " été très clair " sur ce sujet " avec Donald Trump le soir même de sa déclaration " du 1er juin.

" En la matière, l'esprit de conciliation, de compromis, s'il devient un esprit de molesse, est coupable", a martelé le chef de l'Etat français, avant de conclure: " Je ne céderai rien " à ceux qui veulent " un retour en arrière", il s'agit d' "un choix américain qui n'est qu'un choix américain ".

Recommande: