Défense : les pièges de la relation franco-allemande

15 Juillet, 2017, 09:34 | Auteur: Gabriel Abbadie
  • Paris et Berlin veulent une flotte d'avions de combat commune

PARIS, 13 juillet (Xinhua) - Quelques heures avant d'accueillir son homologue américain Donald Trump, le chef de l'Etat français Emmanuel Macron a reçu jeudi la chancelière allemande Angela Merkel à l'Elysée à l'occasion du 19e Conseil de défense et de sécurité des ministres franco-allemand qu'ils coprésident.

Le prochain avion de combat de l'armée française sera franco-allemand.

"Les deux partenaires souhaitent mettre au point une feuille de route conjointe d'ici à mi-2018", a précisé l'Elysée dans un communiqué.

Dans un entretien pour le quotidien 'Ouest France', Emmanuel Macron estime que l'Allemagne doit 'bouger' pou corriger les 'dysfonctionnements' de la zone euro. Aujourd'hui, on se retrouve avec... Pour le cofondateur des rencontres d'Evian, "une France forte est une chance pour l'Allemagne". Angela Merkel est en visite à Paris pour un conseil des ministres franco-allemand.

Se disant favorable à "un calendrier très ambitieux pour la zone euro", elle a souligné que "pour de telles évolutions de fond", l'Allemagne avait "besoin" de consulter son Parlement.

Enfin, en matière de finances européennes, la chancelière a indiqué à Paris qu'elle n'avait "rien contre un budget de la zone euro", allant même jusqu'à indiquer que l'on peut évoquer dorénavant la création à terme d'un poste de "ministre européen des finances".

Autre dossier sur lequel la coopération promet de se concrétiser: l'"Alliance pour le Sahel", une initiative lancée par la France pour développer cette région d'Afrique en proie à des groupes armés jihadistes.

Le président français et la chancelière allemande ont débuté leur matinée de travail par un acte symbolique, assistant dans le nord de Paris à un atelier linguistique organisé par l'Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ).

Recommande: