Le leader tchétchène demande que les gais soient emmenés au Canada

15 Juillet, 2017, 19:19 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Capture Twitter  REALSPORTHBO                       Pour le président tchétchène

Alors que le journaliste lui pose une question sur les exactions dont est victime la communauté LGBT dans son pays, Ramzam Kadyrov explique qu'il s'agit d'un mensonge et qu' "il n'y a pas d'homosexuels dans ce pays".

" Nous n'avons pas ce genre de personnes ici. Emmenez-les loin d'ici pour que nous n'en ayons pas chez nous, pour purifier le sang de notre peuple" a violemment tranché Ramzan Kadyrov.

Et lorsque le journaliste le questionne sur les "histoires", racontant les tortures de jeunes homosexuels, le président tchétchène répond: "Ils sont le démon". Le même jour, la France a par ailleurs accueilli un premier réfugié tchétchène homosexuel sur son territoire. Ils sont à jeter, ce ne sont pas des hommes.

" Que Dieu les maudisse tous pour ce dont ils nous accusent", a-t-il lancé. "Ils en répondront devant le 'Tout-Puissant' pour ça".

Selon le journal, les autorités locales ont arrêté plus de 100 homosexuels et incité leurs familles à les tuer pour "laver leur honneur".

Recommande: