Un médecin en garde à vue pour escroquerie aggravée — Toulouse

15 Juillet, 2017, 10:04 | Auteur: Timothe Dupuy
  • Le médecin aurait réalisé un nombre de consultations disproportionné par rapport à la moyenne régionale et nationale

La Caisse primaire d'assurance-maladie (CPAM) de Haute-Garonne avait relevé un nombre effarant de consultations, qui pouvaient grimper jusqu'à 115 par jour.

Ce mardi, le médecin de 45 ans a été interpellé et placé en garde à vue.

Entre janvier 2013 et mars 2016, il est soupçonné d'avoir détourné pas moins de 420.00 euros, à base de remboursements de consultations qui n'ont jamais été pratiquées.

Selon cette même source, la technique du médecin était bien huilée: il est soupçonné d'avoir utilisé les dossiers de ses propres patients, essentiellement ceux sous le régime de la CMU (Couverture maladie universelle), en utilisant le numéro de leurs cartes Vitale. En effet, les bénéficiaires de la CMU n'ont pas à régler directement le généraliste, celui-ci étant remboursé directement par la CPAM.

La secrétaire médicale a été entendue puis laissée en liberté, sans charges retenues à son encontre. Et la Sécu aussi. Par ailleurs, 50% de ses consultations étaient expédiées en moins de 5 minutes, et 15% en moins d'une minute. Le médecin pouvait déclarer jusqu'à 115 patients par jour. Jusqu'à ce que cette dernière ne s'interroge sur ce "volume anormal " et finisse par déposer plainte.

Sous la direction du parquet de Toulouse, l'enquête a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance astucieuse (BRDA), de la sûreté départementale de la Haute-Garonne. Si une consultation moyenne chez le généraliste dure 16 minutes habituellement, ce super-médecin recevait en 7 minutes en moyenne.

À savoir enfin que la résidence de ce médecin, située dans les environs de Toulouse et d'une valeur d'environ 400 000 euros, a été saisie au titre des avoirs criminels, par le Groupe d'intervention régional (GIR) Midi-Pyrénées, co-saisi dans ce dossier.

Recommande: