16 ans de prison pour l'assassin de 21 chats — Etats-Unis

17 Juillet, 2017, 16:00 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Vidéo. 16 ans de prison pour un serial-killer de chats en Californie

Aux Etats-Unis dans la ville de San Jose un homme a été condamné à 16 ans de prison pour avoir torturé, tué et abusé des chats. Il se fait qu'on a détecté des traces d'abus sexuels sur le chat mort. Dans le même temps, certaines personnes ont raconté avoir aperçu un homme tentant d'emporter deux félins dans son sac à dos. L'un des chats, qu'il a enlevé a réussi à s'échapper. Et lorsque l'un des animaux est retrouvé vivant mais blessé par une morsure non animale, tout s'accélère. Le voleur de chats est donc aussi un tortionnaire qui se plaît à faire souffir les pauvres bêtes avec ses dents. Finalement, une caméra de surveillance d'une des habitantes du quartier surprend un homme en train d'enlever le chat de la propriétaire. Ou plutôt leur cadavre.

Des chats du quartiers commencent alors à disparaître plus fréquemment, pour réapparaître quelques jours plus tard, morts, parfois dans un sac en plastique, parfois dans une boîte à chaussures. Le 8 octobre 2015, le suspect est connu.

Robert Roy Farmer, 26 ans, fils d'un capitaine de police à la retraite, a été reconnu sur les images de la vidéosurveillance du quartier. Sur le siège passager, se trouve "Tabby", l'un des derniers chats disparus. Un chat mort est également retrouvé dans le véhicule et l'affaire prend un tournant encore plus macabre.

Lors de son procès, l'accusé a expliqué dans une lettre lue par son avocat avant la sentence: "J'ai l'impression que c'est un autre homme qui a commis ces crimes, pourtant je sais que c'était moi". Rappelant que ces déclarations étaient en contradiction avec le profil d'individu perturbé, sans espoir de réhabilitation, et avec la personnalité antisociale décrite par l'expert-psychiatre, qui n'avait pas hésité à qualifier le prévenu de "danger pour la communauté".

Recommande: