Bardet prend la défense de Froome face aux sifflets — Tour de France

17 Juillet, 2017, 23:09 | Auteur: Gabriel Abbadie
  • Froome:

Le tenant du titre n'a donc pas été ménagé par l'équipe française, mais il a su trouver les ressources nécessaires pour s'en tirer, et montrer qu'il était encore bel et bien le favori de ce Tour de France 2017. "Je crois que c'est eux qui vont attaquer, essayer de prendre le plus de temps avant le contre-la-montre de Marseille". " Mais ce n'était pas propice aux grandes offensives ", a souligné le Français (3e au classement), qui a testé ses rivaux vers le haut de Peyra Taillade, avant les 30 derniers kilomètres, sans insister. Longue de 190km et pour le moins accidentée, l'étape reliant Laissac-Sévérac l'Eglise au Le Puy-en-Velay n'a pas été de tout repos pour le leader de la formation Sky, victime d'un souci mécanique (roue arrière cassée) à moins de 40 km de l'arrivée.

Et dans cette bagarre, Froome semble craindre Uran plus que les autres. Ce fut un grand moment de tension, je me suis dit qu'il était possible que je ne puisse pas rejoindre la tête de la course et mes concurrents directs.

Froome conserve 18 secondes d'avance sur l'Italien Fabio Aru (Astana) et 23 sur le Français Romain Bardet (AG2R). "Il m'a mis sous pression et nous avons vraiment eu besoin d'utiliser toute l'équipe pour contrôler la situation". J'ai ouï dire que Froome s'était fait invectiver parfois. Une course qui est finalement loin d'être finie.

Recommande: