Tout ce qu'il faut savoir sur l'Euro féminin 2017

18 Juillet, 2017, 04:28 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Calendrier favorites Eurosport Player: Tout ce que vous devez savoir sur l'Euro féminin 2017

Première nation européenne au classement Fifa, l'équipe d'Allemagne féminine suscite à la fois la crainte et l'admiration de ses adversaires pour son incroyable régularité au plus haut niveau.

Devant près de 24000 spectateurs et dans un stade où la rencontre se jouait à guichets fermés, les Oranje ont parfaitement débuté la compétition, ce dimanche, pour le premier match de la compétition, arbitré par la Française Stéphanie Frappart.

En témoigne sa saison exceptionnelle sous le maillot de l'OL, où elle vient de réaliser le triplé Championnat-Coupe de France-Ligue des champions pour la 2e fois d'affilée, en terminant notamment meilleure buteuse de la D1 féminine avec 20 buts. "Elles ont un palmarès de fou", explique à Eugénie Le Sommer, l'attaquante de l'équipe de France.

Il faut dire que les Bleues, souvent favorites ou outsiders des compétitions internationales et malgré une pléiade de talents, n'ont jamais réussi à ramener de trophée en France, pêchant souvent par manque de réalisme et d'efficacité. "C'est la grosse équipe" du tournoi, estime-t-elle.

Qui sera capable de mettre fin à la domination allemande, qui n'a laissé échapper aucun titre continental à ses rivaux depuis 1993? La Suède de la joueuse de Lyon Lotta Schelin, vice-championne olympique à Rio, est habituée à jouer les premiers rôles. Défaite contre les Allemandes en finale des JO-2016, les Scandinaves voudront prendre leur revanche pour conquérir un second titre européen. Et ce dès lundi à Breda pour le choc du groupe B.

L'autre nation scandinave à vouloir prendre sa revanche contre la Mannschaft est la Norvège, finaliste malheureux lors de l'Euro-2013. Troisième nation mondiale, l'équipe de France espère bien décrocher le premier titre de son histoire cet été. Les Bleues pourront compter sur des joueuses expérimentées.

Quelles sont les joueuses françaises à suivre?

Attention encore au Danemark, aux Pays-Bas, pays-hôte porté par son public, ou encore l'Angleterre et l'Espagne, deux nations montantes qui rêvent de jouer les troubles-fêtes.

Recommande: