Pétrole: la production américaine n'augmente plus

03 Août, 2017, 23:16 | Auteur: Stephane Girardot
  • Enquête: Les analystes plus prudents sur la hausse des prix du pétrole | Crédits

A mi-séance ce midi en Europe, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en octobre grappillait 0,2% à 51,9 dollars, le WTI américain d'échéance septembre restant neutre à 49,1 dollars.

Des indicateurs économiques contrastés ont "servi de déclencheur à des prises de bénéfices", a commenté Mike Lynch de Strategic Energy & Economic Research.

Les cours du pétrole ont notamment été portés par des déclarations de responsables américains disant que l'administration Trump envisageait des sanctions contre le secteur pétrolier vénézuélien en réponse à l'élection dimanche d'une Assemblée constituante dénoncée par Washington comme une "mascarade".

Le marché subissait par ailleurs un léger regain du dollar dont la nette baisse avait été l'un des principaux moteurs de la hausse des cours ces deniers mois en rendant le brut, libellé dans cette monnaie, mécaniquement moins onéreux pour les acheteurs utilisant d'autres devises.

Les cours du pétrole ont repris quelques couleurs au lendemain d'une baisse de plus d'un dollar et ont terminé en hausse, mercredi à New York, après l'annonce d'un nouveau recul hebdomadaire des stocks de brut aux États-Unis.

Les réserves de brut pourraient avoir reculé de 3,3 millions de barils, celles d'essence de 1,2 million de barils, et celles de produits distillés de 950.000 barils, selon la médiane d'estimations d'analystes compilées par l'agence Bloomberg.

Recommande: