Airbnb ne paye que 93.000 euros d'impôts en France

07 Août, 2017, 12:44 | Auteur: Stephane Girardot
  • En 2016, Airbnb a payé 92.944 euros d'impôts en France

Selon le Parisien, l'entreprise américaine n'a payé que 92 944 euros d'impôts en 2016 en France, alors que l'hexagone est son deuxième marché mondial. La seule ville de Paris, devenue première au monde en termes de nombre d'annonces, cumule à ce jour près de de 60.000 sur les quelques 400.000 réparties sur le territoire.

"La communauté Airbnb a eu un impact économique de plus de 6,5 milliards d'euros en 2016" sur l'économie française, argue la plateforme en s'appuyant sur une étude économique commandée par ses soins. En 2015, Aribnb avait payé encore moins d'impôts: 69 168 euros. C'est au tour d'Airbnb d'être dans l'œil du cyclone fiscal.

Casse-tête de la fiscalité numérique: comment faire payer Google et AmazonCe système repose sur les mêmes ficelles que l'optimisation fiscale des GAFAM: le siège social d'Airbnb est installé en Irlande - avec son taux d'imposition de 12,5% sur les sociétés, un des plus faibles d'Europe -, et c'est là que sont facturés les clients. "Nous nous conformons aux règles et payons toutes les taxes que nous devons, là où nous opérons", précise en introduction la société californienne. "Nous nous battrons, au niveau européen, pour une taxe sur le chiffre d'affaires réalisé dans nos pays pour des prestations de service électronique". Et de poursuivre: "Notre bureau en France fournit des services de marketing et paie toutes les taxes applicables. Cela éliminera ainsi les montages consistants à rapatrier les profits dans des paradis fiscaux", précisait-il dans son programme. "Les hôtes Airbnb conservent jusqu'à 97 % du prix qu'ils facturent pour louer leur logement et la grande majorité des revenus générés par la plateforme Airbnb revient aux hôtes et est assujettie à la taxe locale". "La lutte contre l'optimisation fiscale sera une priorité de notre action européenne", a promis Emmanuel Macron, lors de sa campagne.

Recommande: