France: le déficit budgétaire se creuse à 62,3 milliards d'euros fin juin

09 Août, 2017, 01:10 | Auteur: Stephane Girardot
  • Déficit Public

Un déficit qui se creuse avec l'Amérique.

. Quant à l'Asie, le déficit commercial s'améliore.

La détérioration de juin est notamment liée à la hausse des dépenses de l'État qui ont atteint 201,5 milliards d'euros contre 193,9 milliards au 30 juin 2016, selon un communiqué de Bercy. Ce solde donne une indication de l'évolution du déficit public qui prend en compte, outre les finances de l'État central, celles des administrations territoriales et de la sécurité sociale.

Au compte financier (non cvs), les investissements directs se soldent par des sorties nettes de 3,1 milliards, les investissements de portefeuille présentent des entrées nettes de 10,8 milliards, et les prêts et emprunts enregistrent des sorties nettes de 22,4 milliards. En partie à cause d'un contrecoup dans l'industrie navale, alors qu'il s'était fortement réduit en mai grâce à la livraison du paquebot de croisière Meraviglia. Les chantiers navals de Saint-Nazaire ont livré au mois de mai à l'italo-suisse MSC le Meraviglia, plus grand paquebot de croisière jamais construit en Europe.

Toutefois, "la principale amélioration de solde concerne les produits énergétiques dont les approvisionnements sont en repli, à la foi pour les hydrocarbures naturels et les produits raffinés", ont souligné les Douanes.

Les secteurs des industries aéronautique et automobile sont également en cause avec des ventes en recul alors qu'elles pointaient à la hausse en mai. Dans les secteurs de l'industrie spatiale, du textile et de la pharmacie aussi, les achats à l'étranger ont reculé par rapport aux ventes.

D'un mois à l'autre, les exportations ont baissé de 2,8% à 39,2 milliards d'euros, et les importations de 2% à 43,8 milliards d'euros, est-il également indiqué.

En revanche, le déficit s'est réduit par rapport au reste de l'Union européenne grâce à un repli des achats (importations) plus marqué que celui des ventes (exportations).

Le commerce extérieur demeure depuis plusieurs années le talon d'Achille de l'économie française, en dépit des efforts du gouvernement pour améliorer la compétitivité des entreprises.

Recommande: