Encore beaucoup de prudence à Paris sur fond de tension géopolitique

11 Août, 2017, 19:21 | Auteur: Stephane Girardot
  • LES BOURSES EUROPÉENNES TERMINENT EN BAISSE

L'indice CAC 40 a reculé de 73,19 points à 5.145,70 points, dans un volume d'échanges moyen de 3,5 milliards d'euros. Le Footsie britannique a perdu 1,08% et le Dax allemand a fini en parfait équilibre.

Le S&P-500, plus large, a abandonné 0,99 point (0,04%) à 2.473,93 points. Donald Trump a déclaré jeudi que ses propos sur la Corée du Nord, qu'il a menacée de "feu" et de "fureur", n'étaient peut-être pas "assez durs" et menacé de représailles sans précédent en cas d'attaque sur les Etats-Unis ou leurs alliés.

"Ce qui diffère cette fois, c'est que les menaces inquiétantes et la guerre des mots entre les Etats-Unis et la Corée du Nord se sont intensifiées à un point que les marchés ne peuvent ignorer", déclare Shane Oliver, responsable de l'investissement chez AMP Capital. "Mais la rhétorique est passée à un niveau supérieur et le marché ne peux se permettre de prendre le moindre risque", estime Neil Mellor, chargé de la stratégie devises chez BNY Mellon.

Wall Street a dernièrement enregistré des records à répétition et le Stoxx 600 a gagné près de 3% depuis le début de l'année.

L'indice de volatilité VIX du CBOE, surnommé "l'indice de la peur" de Wall Street, évolue à son plus haut depuis le 9 novembre, le lendemain de l'élection de Donald Trump à la Maison blanche.

Hier soir, les places américaines ont de nouveau fini en léger repli, le Dow Jones cédant 0,17%, lesté notamment par la baisse de 4% de Walt Disney, et le Nasdaq Composite reculant de 0,28%, tous deux réduisant leurs pertes en fin de séance à la faveur d'achats à bon compte.

Aux valeurs en Europe, le secteur des ressources de base est sanctionnée par les tensions géopolitiques et son indice Stoxx perd 3,05%.

Les cours du pétrole reculent d'environ 0,35% alors que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a annoncé que la demande mondiale de pétrole augmentera davantage, équilibrant un marché excédentaire malgré le faible respect des engagements de réduction de l'Opep.

Recommande: